Burkina Faso: « Quand on a des milliers d’écoles qui ferment à cause du terrorisme on se prépare à une génération dans un Etat dramatique » (Emmanuel Macron)

Interrogé par un journaliste Burkinabé sur le deux poids deux mesures entre le Tchad et le Mali voici ce que le président Français Emmanuel Macron a dit.

Les phénomènes que nous voyons de plus en plus sur le sol burkinabé sont des phénomènes où des terroristes de gens qui sont dans la grande pauvreté sur une base ethnique ou économique.

L’absence de perspectives économiques crée du potentiel de recrutement pour les terroristes et les tensions ethniques qui ont pu exister créent du potentiel de recrutement. Ce qui a donné aux groupes terroristes les plus structurés, militarisés, d’avoir des profits, des populations civiles armées.
Ceci s’accroit avec la diffusion des armes de guerre dans toute la région.

Ce phénomène est un problème qui ne se règle pas seulement par le militaire.
On ne répond à ce phénomène de terrorisme que par une armée qui est bien entrainée et qui sait contrecarrer ces phénomènes, d’où notre action de coopération. Par des actions ciblées.
mais surtout par un retour de l’État et des services parce que dans toutes les régions évoquées, ce sont les perspectives éducatives qui permettent d’éviter le recrutement du terrorisme.
Quand un éleveur n’a plus de ressources, en effet il peut être tenté d’aller vers le terrorisme.
Quand on a des milliers d’écoles qui ferment à cause du terrorisme, on se prépare à une génération dans un état dramatique.

Related posts

Leave a Comment