Burkina Faso : Fin de formation pour 73 spécialistes en radiodiagnostic et imagerie médicale entièrement formés à l’Université Joseph Ki-Zerbo

L’Université Joseph Ki-Zerbo a procédé, le vendredi 28 mai 2021, à la célébration de la sortie officielle des six premières promotions de spécialistes en radiodiagnostic et imagerie médicale (RIM), formés au Burkina Faso. Au nombre de 73, ils sont désormais aptes à exercer en tant que médecins radiologistes. La cérémonie marquant la fin de leur formation a eu lieu en présence d’éminentes personnalités dont l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, par ailleurs marraine des six promotions.

Après quatre en 1994 et quinze en 2015, le Burkina Faso compte désormais 101 médecins spécialistes en radiodiagnostic et imagerie médicale. Ce nombre a été possible grâce à l’Université Joseph Ki-Zerbo qui, depuis 2011, a mis en place un Diplôme d’étude supérieure spécialisée (DESS) au sein de l’Unité de formation et de recherche en Science de santé (UFR/SDS). Ainsi depuis l’année académique 2010-2011, six promotions ce sont succédé avec un total de 73 médecins de huit nationalités formés.

Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat, marraine des six promotions recevant son cadeau de reconnaissance

Pour marquer la fin de leur formation, une cérémonie de sortie officielle a été initiée à leur honneur le vendredi 28 mai 2021 à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Selon Dr Youl Estelle, directrice générale adjointe de l’UFR/SDS, depuis la création de ce DESS, l’Université Joseph Ki-Zerbo a mis des médecins radiologistes à la disposition du ministère de la Santé et aussi du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation du Burkina Faso et d’autres pays de la sous-région, contribuant à renforcer leur système de santé.

Les lauréats

Renforcement de la qualité des soins de santé dans les hôpitaux

Pour le coordonnateur du DESS du RIM, Pr Rabiou Cissé, par ailleurs président de l’Université Joseph Ki-Zerbo, cette cérémonie est le couronnement de plusieurs années de sacrifice et de détermination pour ces lauréats, mais aussi pour les radiologistes enseignants-chercheurs qui ont travaillé d’arrache-pied pour la création de ce DESS. En l’occurrence les professeurs Claudine Lougué, Abel Bamouni, Théophile Tapsoba et lui-même Rabiou Cissé. A l’en croire, la mission du DESS est de former et de mettre à la disposition des populations, des médecins compétents et opérationnels en imagerie médicale.

Pr Rabiou Cissé, le coordonnateur du DESS de RIM, par ailleurs président de l’Université Joseph Ki-Zerbo

Et en cela, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, n’en doute pas car convaincu que ces médecins viendront assurer la qualité des soins des CHU, CHR, CMA pour un Burkina émergent. « La mise en œuvre de ce projet permettra au pays de disposer suffisamment de spécialistes afin d’améliorer la qualité de soins de santé de nos populations, sur l’ensemble du territoire national », a-t-il déclaré. Pour l’occasion, il a adressé ces félicitations aux lauréats et les a exhortés à la probité, à l’honnêteté et surtout à l’amour du travail bien fait.

La photo de famille

Exhortation à la résilience face aux difficultés

Du côté du parrain scientifique des six promotions, Pr Adama Traoré, et de la marraine, Sika Kaboré, épouse du chef de l’Etat, ce sont des sentiments de fierté et d’honneur. Tout en marquant leur disponibilité à les accompagner dans leur carrière, ils ont invité leurs filleuls à prendre conscience de la lourde tâche qui est désormais la leur, à être disposés à travailler partout où la patrie aura besoin d’eux. Ils ont aussi été appelé à être résilients comme indique le nom de baptême des promotions, « Résilience ». Et cela à travers l’actualisation progressive de leurs connaissances dans le domaine et la maîtrise de nouveaux outils de travail pour être en phase avec l’évolution de cette discipline.

Pr Adama Traoré, parrain scientifique des six promotions

Pour l’occasion, les impétrants, par la voix de leur porte-parole Dr Korotimi Bakala, ont remercié leurs aînés encadreurs, l’administration, le corps professoral et les autorités politiques, pour la qualité de la formation reçue. Conscients de leur responsabilité, ils se sont engagés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour accomplir leur devoir et développer le système sanitaire de leurs pays respectifs. Toutefois, ils ont exprimé des doléances à l’endroit des autorités politiques et administratives pour l’amélioration et l’accroissement des plateaux techniques dans les structures hospitalières, ce qui permettra de faciliter la formation pratique.

Des attestations de reconnaissance ont été données aux aînés de la radiologie qui ont contribué à la création de ce DESS et au renforcement de la formation.

Judith SANOU
Lefaso.net

 

Related posts

Leave a Comment