Burkina : des officiers de police moins payés que leurs subalternes en grogne

Environ une centaine de policiers de la ville de Ouagadougou ont protesté ce lundi 23 décembre devant le ministère de la sécurité. Ils exigent du ministre de la sécurité  l’adoption de l’arrêté portant revalorisation de leur statut. Les officiers supérieurs de police ne cautionnent pas que que certains de leurs subalternes soient mieux rémunéré qu’eux.

« Moi qui suis chef, je commande un groupe d’éléments. Mais ceux que je commandent ont un salaire plus élevé que le mien », explique un des policiers sur place.

Cette situation est due au faite que bon nombre d’entre eux devenus officiers après les concours professionnels continuent de percevoir leurs salaires d’assistants de police depuis des années.

Selon certains manifestants « il y a une mauvaise foi de la part du ministre de la sécurité ». Ceux-ci sont « conscients de la situation » mais se disent « à bout ».

Mauvaise foi parce que le 08 mars dernier, le gouvernement promettait au syndicat de la police de résoudre le problème dans un délais de 02 mois. Sauf que cela fait maintenant 10 mois que le problème n’est pas résolu.

Selon les policiers, une commission mise en place sur instruction du ministre actuel de la sécurité Ousséni Compaoré, et conduite par un magistrat a même proposé un arrêté spécial. MAis cela a été balayé par le ministre. Ce dernier proposerait un recours gracieux au lieu du projet d’arrêté qu’il ne reste « qu’à signer » explique un autre policier.

A en croire les policiers, ceux-ci iront jusque chez le président du Faso si leurs voix ne font pas attendre.

Der Kpagnaone

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment