Burkina : Ce qu’il faut savoir sur les prétendants au poste de contrôleur général d’Etat

Qui sont les prétendants à la succession de Luc Marius Ibriga, contrôleur général de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption ? Nous avons glané quelques informations pour vous sur les trois premiers prétendants dans l’ordre alphabétique. Aucune info pour l’instant sur le quatrième candidat.

Justin Jean Baptiste Bouda

Depuis le 31 mai 2021, il est le Premier président de la Cour des comptes. Il assure cette fonction à titre intérimaire en remplacement de Jean Emile Somda admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Juriste-Inspecteur du Trésor, Justin Jean Baptiste Bouda a servi comme chargé d’études du directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP). Il a été aussi membre puis vice-président du Comité scientifique de la DGTCP, chargé de la validation et de l’évaluation des enseignements à l’Ecole nationale des régies financières.

Il a été également directeur de l’informatisation du Trésor et assuré la fonction de conseiller technique du ministre délégué au Budget, puis du ministre de l’Economie et des Finances.

Justin Jean Baptiste Bouda a été président du conseil d’administration de la Banque commerciale du Burkina (BCB), mais aussi président du Conseil de gestion du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL).

Outre cela, il a été expert chargé de la mise en place du Traité d’amitié et de coopération avec la République de Côte d’Ivoire.

Justin Jean Baptiste Bouda a également occupé le poste de Conseiller spécial du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Mais il sera remplacé en conseil des ministres le 25 mars 2015 par Oumarou Nao, Maître assistant à l’Université Joseph Ki-Zerbo.

L’homme va également présider le Conseil de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) devenue Autorité de régulation de contrôle des marchés publics (ARCOP).

Officier de l’Ordre national, il a présidé le Comité pour l’opérationnalisation du poste de contrôle juxtaposé de Cinkansé, dans la région du Centre-Est. Rappelons que sous la Transition, il fût membre de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes (sous-commission finances publiques et réformes).

Kubéterzié Constantin Dabiré

Expert-comptable, il capitalise plus d’une vingtaine d’années d’expérience dans les domaines de l’audit et de la finance. En mars 2005, il intègre la Banque ouest africaine de Développement (BOAD) à Lomé, où il s’investit professionnellement dans le domaine du montage et de la structuration de projets en faveur des secteurs public et privé.

Il est auteur de « Le partenariat public-privé comme alternative au financement des infrastructures publiques performantes : mythe ou réalité ? » Cet ouvrage écrit à la suite de la soutenance du Doctorate in Business Administration (DBA), porte sur la performance des partenariats public-privé (PPP) au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Depuis 2016, il est conseiller spécial du Premier ministre, chargé des partenariats public-privés (PPP). Il anime également le site https://dabire.net/

Philippe Néri Kouthon Nion

Conseiller à la Cour des Comptes depuis avril 2016, Philippe Néri Kouthon Nion est titulaire d’un MBA en audit et contrôle de gestion. Inspecteur des Finances, il est l’auteur d’un livre qui traite de la problématique de la gestion des finances publiques. Intitulé « Finances publiques : le manuel du financier burkinabè », ce livre a été dédicacé le 28 janvier 2021 à Ouagadougou.

Plusieurs thématiques sont abordées dans ce livre. Il s’agit notamment des dispositifs relatifs au budget, des principes budgétaires et comptables, des méthodes de comptabilisation des opérations de l’État, de la responsabilité des acteurs et autres intervenants, des dispositifs du contrôle budgétaire et comptable et enfin du contrôle externe.

Doctorant en Business Administration en audit et contrôle de gestion, Philippe Néri Kouthon Nion est depuis octobre 2019, Chargé de cours en « Audit, délits et détection de la fraude » au cycle de Master professionnel « Gouvernance et développement » de l’Université Joseph Ki-Zerbo.

Il est également depuis novembre 2020, Chargé de cours, à Ecole nationale des Régies financières du Burkina Faso où il dispense un cours sur le « Contrôle supérieur et audit externe dans le secteur public » au cycle de master professionnel en audit et contrôle dans le secteur public.

HFB
Lefaso.net

Sources : https://www.cour-comptes.gov.bf/
https://www.finances.gov.bf
Page Facebook :
www.lefaso.net

Related posts

Leave a Comment