Assomption 2021 à Yagma : « Notre pauvreté n’est pas liée à notre nombre », martèle le cardinal Philippe Ouédraogo

A l’instar des autres nations, les fidèles catholiques burkinabè ont célébré, ce dimanche 15 août 2021, la solennité de l’Assomption qui marque la montée de la Vierge Marie au ciel auprès de son fils Jésus Christ. A Ouagadougou, des milliers de fidèles venus des quatre coins de la capitale ont pris d’assaut le sanctuaire marial Notre-Dame de Yagma pour le pèlerinage diocésain qui s’est tenu sous le thème : « Avec les légionnaires de Marie, jubilons et supplions le Seigneur pour le Burkina Faso ». A l’occasion, le cardinal Philippe Ouédraogo a orienté son homélie sur la famille et la prière.

L’Assomption, c’est la fête dédiée à la Vierge Marie, à son élévation vers son fils Jésus Christ. Au sanctuaire marial Notre-Dame de Yagma, l’euphorie était contagieuse avec près de 21 000 fidèles catholiques qui ont chanté, dansé et surtout prié pour le Burkina en proie au Covid-19 et à l’insécurité. C’est dans ce contexte difficile que le Cardinal Philippe Ouédraogo a centré son homélie sur la famille et la prière.

« Une famille qui prie ensemble reste ensemble »

Pour lui, les familles chrétiennes devraient constituer de véritables communautés de vie et d’amour ; unies dans la prière à l’exemple de la famille de Nazareth, qui a été un lieu de prière. « Comme mère Theresa le disait ‘’une famille qui prie ensemble reste ensemble’’. Une famille qui prie ensemble tient ferme contre toutes les difficultés et les tribulations », a déclaré le cardinal.

A l’en croire, la famille est la première école de « socialisation et d’intégration » de l’enfant et par extension de la personne humaine. « L’avenir de nos sociétés et de notre Église famille de Dieu dépend de nos familles. C’est dans les familles que naîtront les bâtisseurs de l’église et de nos Nations », se convainc-t-il.

Dire « Non aux concepts démagogiques et antinatalistes »

Cette célébration eucharistique a été l’occasion pour le cardinal de prendre le contre pieds de ceux qui lient le retard de développement de l’Afrique à sa démographie galopante. « Nous devons dire ‘’Non’’ à tous les concepts démagogiques et antinatalistes. Nous devons en tant que chrétien dire non aux politiques mensongères qui disent que notre pauvreté est liée à notre nombre (…). Le chemin du développement de nos pays n’est pas prioritairement conditionné par la limitation des naissances », a déclaré le cardinal Philippe Ouédraogo avant d’inviter les chrétiens à lutter plutôt contre « la corruption, l’analphabétisme, la mal gouvernance et les injustices sociales ».

Rendre visites aux personnes âgées

Comme l’a fait le Pape François le 25 juillet dernier à l’occasion de la journée mondiale des personnes âgées, le cardinal a invité les fidèles à vivre la charité de Marie en rendant visite aux personnes âgées même si elles ne sont pas de leur parenté, ethnie ou religion. « Dans notre contexte de réseaux sociaux cela peut se traduire aussi par des coups de fils ou des messages ; mais il reste que tous ces moyens de communication ne devraient pas nous faire oublier la joie de la présence physique », a insisté le cardinal.

L’euphorie de la procession

L’Assomption à Yagma, ce n’est pas que l’homélie. C’est aussi la procession des offrandes mais aussi la procession mariale au cours de laquelle les religieux et les jeunes font le tour avec la statue de la Vierge Marie sous les acclamations et les cris des fidèles. C’est l’occasion pour tout un chacun de grimper sur les rochers ou les arbres et de faire crépiter son smartphone, sa tablette et son appareil photo. Et c’est sans compter les coups de fouet par ci et par là des forces de l’ordre pour dégager la voie obstruée par les fidèles au passage de la statue. 

Rehausser la clôture du sanctuaire

Avant de donner rendez-vous aux fidèles catholiques pour la première semaine du mois de février prochain pour le pèlerinage national, le recteur du sanctuaire, abbé Pascal Zabré, a fait part du projet de rehaussement de la clôture du sanctuaire qui, faut-il le rappeler, s’étend sur une superficie de 112 hectares. L’autre projet consiste à aménager au sein du sanctuaire un espace dédié à Saint Joseph, l’époux de la Vierge Marie. Pour ces projets, un appel à contribution a été lancé auprès des fidèles.

Cette célébration de l’Assomption a eu une touche particulière, la légion de Marie qui célèbre son centenaire dans le monde. La légion de Marie, c’est cette association de catholiques, approuvée par l’Église et qui a pour but la sanctification personnelle de ses membres par la prière et la vie fraternelle. Elle s’est engagée à travers l’Apostolat à gagner des âmes à Christ par la Vierge Marie.

Related posts

Leave a Comment