Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé reçoit ses homologues du Mali et du Bénin en audience

Le président de l’Assemblée nationale du Bénin, Louis G. Vlavonou et celui du conseil national de la transition du Mali, colonel Malick Diaw ont été reçus en audience, ce mardi 03 mars 2021, par leur homologue du Burkina Alassane Bala Sakandé. A la sortie d’audience, ils ont confié à la presse l’essentiel de leurs échanges, axé sur la mutualisation des efforts entre les trois pays.

Le drapeau Béninois et Malien flottait en l’air à l’assemblée nationale burkinabé. Des couleurs nationales qui justifiaient la présence du président de l’assemblée nationale du Bénin et celui du conseil national de la Transition Malien, dans les locaux du parlement Burkinabé. Pour le second, il dit répondre à l’appel de Alassane Bala Sakandé afin de participer à la cérémonie officielle d’ouverture de la première session de la 8eme législature de l’Assemblée Nationale du Burkina. Au nom du parlement Malien, il a traduit ses hommages au président Bala Sakand é et à l’ensemble des parlementaires Burkinabè. « Nous sommes les représentants du peuple.

A ce titre, je me dois aussi de vous transmettre les salutations fraternelles et amicales du peuple malien à leur sœur et frère du Burkina Faso » a affirmé le président de la transition Malienne. Il dit profiter de son séjour pour s’inspirer de l’exemple du Burkina Faso qui a connu dans son histoire une période de transition réussie.

« Nous savons tous que le Burkina, dans un passé récent a connu une période de transition au cours de laquelle un conseil national de transition a été mis en place. La même situation prévaut actuellement au Mali et nous voulons veiller sur la bonne marche de cette transition dans la paix et dans la cohésion » a expliqué Malick Diaw à sa sortie d’audience. Les deux hommes ont également abordé des questions d’actualités, des questions d’intérêts communs notamment l’insécurité dans le sahel, la situation des déplacés. Et surtout le renforcement des liens historiques, de fraternité, et d’amitié qui ont toujours existés entre les deux pays.

Quant au président de l’Assemblée nationale Béninoise, il dit être présent au Burkina sur l’invitation de son homologue à l’occasion de l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021. « Cette invitation me tenais tellement à cœur en ce sens que le Bénin, le Burkina sont deux pays amis et frères » a pour sa part exprimé Louis G. Vlavonou. Par ailleurs, il se dit toucher par le message de soutien et d’encouragement du parlement Burkinabè lors de son investiture en juin 2019.

« Je ne saurai oublier ce moment où j’avais besoin effectivement des soutiens des pays amis et frères » a-t-il dit. Face à cette trace indélébile qui est restée en son for intérieur, il affirme qu’il était de bon ton de participer à la session.

« Alors, je trouve tout à fait normal, quel que soit la situation que je vienne pour soutenir aussi et rester aux côtés de mon jeune frère afin que tout ce que nous avons de commun, nous puissions les partager, mutualiser nos efforts pour le bien-être de nos peuples respectifs », a-t-il ajouté. En effet, Louis Vlavonou confie que le Burkina Faso et le Bénin partagent une relation d’amitié historique qui s’est matérialisée par la mise en œuvre de plusieurs projets de développement et poursuivre la coopération est primordial.

Alassane Bala Sakandé a souligné que les trois pays sont des pays frères. Pour lui, il convient d’aller au-delà de ce bloc de béton qui incarne un peu les frontières. « Il est important pour nous de renforcer nos relations de coopération et même nos textes parce que nous vivons les mêmes réalités si bien au Bénin, au Mali, au Burkina.  Pour moi c’est l’Afrique qui se retrouve et nos peuples ne demandent que cela » a expliqué le chef du parlement Burkinabè.

 

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment