Affaire CECRAB : Les cécrabiens dénoncent des actes de diffamation de leur anciens adeptes

Les cécrabistes ont donné de la voix ce 10 avril 2021, pour demander que le droit soit dit pour l’initiateur de cette spiritualité du nom de Maitre Rock Armel Bakyono et un des ces adeptes Marius Kaboré. Ils ont été arrêtés suites à des plaintes d’anciens adeptes cécrabiens de diffamation aggravée, atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui.

Arrêtés en 2020, ils sont aussi accusés de d’injures publiques, de diffamation aggravée, atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui, incitation à la rébellion et entrave à une procédure judiciaire. De cette affaire ils ont été jugé le 02 mars 2021. Roch Armel Bakyono écope de 06 mois d’emprisonnement ferme Marius Kabore de 24 mois ferme.

Pour les membres du cécrabisme, ces arrestations n’ont pas lieu d’être parce qu’ils sont accusés à tort. Ils dénoncent des actes diffamatoires venant de leurs anciens adhérents, « nous respectons la décision de tout cécrabien qui ne se sent pas définitivement appelé par le cécrabisme de s’en aller. Mais, le problème se pose lorsqu’on tente de diaboliser, diffamer et crier haro sur ce à quoi on a librement adhéré », s’est écrié Diassebedi Yonli, un adepte.

Il ajoute, « il est assez clair que c’est une attaque et un complot bien ourdi contre le cécrabisme ».

 

NV

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment