Action humanitaire : Le Burkina enregistre environ 18 000 nouveaux déplacés internes suite aux récentes attaques terroristes

L’hebdomadaire conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 5 mai 2021 sous la direction du président du Faso, Roch Kaboré. Au menu de cette séance, plusieurs rapports et décrets ont été adoptés. Il ressort que le nombre de Personnes déplacés internes connaît une hausse, ces derniers jours.

La ministre en charge de l’Action humanitaire, Laurence Ilboudo, a fait le point des déplacés internes. Les récentes attaques terroristes ont occasionné des mouvements. Au Nord, ce sont 10 225 personnes qui ont fui leurs localités ; au Sahel, 3252 et à l’Est, 4447 personnes. « Le gouvernement a noté avec satisfaction les mesures d’urgence prises par ce département qui a consisté à accueillir et loger ces personnes », a précisé le ministre de la Communication, Ousséni Tamboura.

En faisant le point de réunion gouvernementale, le porte-parole du gouvernement a rappelé le convoi de l’aide alimentaire pour les déplacés internes. « Certaines localités n’ont pas pu être ravitaillées en aliment pour raison de sécurité. Il est donc envisagé des acheminements par voie aérienne », a-t-il rassuré.

Ouvertures de trois consulats à l’étranger

Au cours de cette séance, pour le ministère en charge des Affaires étrangères et de la Coopération, le conseil des ministres a adopté six décrets dont trois portant ouverture de consulats honoraires. Le premier porte sur l’ouverture d’un consulat à Bujumbura, au Burundi ; le deuxième à Houston, aux Etats-Unis et le dernier à New Jersey, aux Etats-Unis également. Les trois autres décrets portent sur les nominations des consuls à ces postes.

Un rapport sur le bilan 2020 de la mise en œuvre du Programme des infrastructures socioéconomiques (PRISE) a été examiné. Ce programme vise l’accélération d’une offre d’éducation, d’eau et de santé rapide. Pour l’éducation, il ressort que 42 complexes scolaires ont été construits en 2020 sur un objectif de 42 complexes au départ. En ce qui concerne la santé, 23 CSPS (Centre de santé et de promotion sociale) ont été construits sur un objectif de 25. Sur 97 forages, 69 ont pu être réalisés.

La construction des bâtiments administratifs et le réseau routier en milieu rural font également partie de ce programme et des réalisations ont été faites. D’une manière générale, le PRISE a connu un taux global d’exécution de plus de 95% et de dépenses de 11 milliards FCFA, a ajouté le porte-parole du gouvernement.
A l’entame de ce conseil des ministres, le gouvernement a eu une pensée de solidarité à l’endroit des familles des Burkinabè tués par les récentes attaques terroristes à l’Est et dans le Sahel, a indiqué le ministre Ousséni Tamboura.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment