8-Mars, édition 2021 : Vers la mise en place d’un numéro vert pour dénoncer les cas de violences basées sur le genre

La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo, était face à la presse ce jeudi 25 février 2021 à Ouagadougou pour parler de la tenue de la commémoration du 8-Mars, édition 2021, au Burkina Faso. Une occasion pour elle de revenir sur les détails de l’organisation pratique de la Journée sur l’ensemble du territoire national.

Quatre activités majeures marquent la commémoration du 8-Mars, édition 2021, au Burkina Faso. L’information a été donnée par la première responsable du département en charge de la Femme, Marie Laurence Ilboudo au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée ce 25 février 2021. Une commémoration qui se tient dans un contexte marqué par la pandémie du covid-19 et des défis sécuritaires.

Revenant sur les activités prévues, il s’agit notamment d’une cérémonie de lancement du numéro vert de dénonciation des cas de violences basées sur le genre. Laquelle cérémonie interviendra le mardi 2 mars dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Selon la ministre, la mise en place de ce numéro vert est apparue du fait de la recrudescence des violences basées sur le genre enregistrées à travers le territoire national, particulièrement dans les zones à forts défis sécuritaires.

Le 6 mars interviendra la tenue d’un panel sur le thème retenu pour cette 164e Journée internationale de la femme au Burkina : « inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ». Au cours de ce panel, deux autres sous-thèmes seront également développés, a fait savoir Laurence Ilboudo.

Les journalistes découvrent avec la ministre en charge de la Femme les détails de l’organisation pratique du 8-Mars, édition 2021

Il s’agit des sous thèmes « le e-commerce pour booster les activités économiques des femmes dans un contexte de défis sécuritaires et sanitaires » et « inclusion financière des femmes à travers le numérique : quelles stratégies pour une meilleure appropriation des services financiers digitaux ? ».
Après ces deux activités, il est également prévu, le 7 mars, l’organisation d’émissions radiophoniques et télévisuelles pour communiquer sur les différents thèmes choisis pour cette 164e journée.

La quatrième et dernière activité prévue, c’est l’acte solennel de commémoration qui interviendra le 8 mars à Ouagadougou, sous le patronage de Sika Kaboré, et non à Ziniaré compte tenu du fait que la ville ne dispose pas de salle adaptée à la cérémonie. « A cette occasion, et contrairement aux années antérieures dû au covid-19, seulement 500 participants composés essentiellement des délégués des femmes des 13 régions prendront part à cette cérémonie », a indiqué la ministre. Elle précise par ailleurs que pour l’ensemble des activités, un point d’honneur est mis sur le strict respect des mesures barrières à savoir le port du masque et l’utilisation du gel hydroalcoolique, qui seront obligatoires avant l’accès aux différents sites des activités.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment