5 novembre : Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école

Chaque année, pour sensibiliser et lutter contre les phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire, une journée “Non au harcèlement” est mise en place. Cette année, elle se déroule le 5 novembre, elle est spécifiquement dédiée au harcèlement des élèves de primaire.

Sommaire

  1. Le prix “Non au harcèlement”
  2. Une journée dédiée au harcèlement dans le premier degré
  3. Les chiffres du harcèlement scolaire en 2019
  4. Des numéros d’écoute toujours en place
  5. Une montée du cyberharcèlement
  6. Maestro : la mascotte qui sensibilise au harcèlement scolaire
  7. Une conférence virtuelle, en partenariat avec l’UNESCO

Le prix “Non au harcèlement”

Pour l’édition 2019-2020, le gouvernement a organisé un prix : “Non au harcèlement” pour donner la parole aux élèves des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires afin de mener une campagne de sensibilisation contre le harcèlement scolaire et de leur donner la parole à travers une création d’une affiche ou d’une vidéo.

Les lauréats de cette année scolaire ont été pour le cycle 3 (CM1, CM2, 6ème) le collège Jean Giono de Nice, pour le cycle 4 (5ème, 4ème, 3ème), le collège Centre le Creusot de Dijon, le collège Jean Macé de Grenoble et pour les lycées celui du Noordover Grande Synthe de Lille ainsi que le lycée Dominique Villars de Gap de l’académie Aix-Marseille.

Affiche-lycée-du-Noordover

Vous pouvez retrouver toutes les créations sur cette page dédiée aux gagnants.

Pour l’année scolaire 2020-2021, le concours est reconduit, la remise des prix aura lieu en juin 2021.

Une journée dédiée au harcèlement dans le premier degré

Cette année, la journée contre le harcèlement dans les milieux scolaires est consacrée aux situations de harcèlement dans le premier degré (en primaire), elle s’adresse aux plus jeunes élèves, qui dès le CP subissent des “attitudes de harcèlement combinées à l’utilisation d’outils numériques, à l’augmentation des faits de harcèlement dans le premier degré” indique le site de l’Education Nationale.

Les conséquences de ce harcèlement peuvent être dramatiques : phobies scolaires, troubles psychosomatiques et troubles anxio-dépressifs.

Les chiffres du harcèlement scolaire en 2019

77 742 appels ont été lancés à la ligne téléphonique dédiée à la lutte contre le harcèlement, le 3020

2 176 signalements ont été effectués aux référents académiques

649 236 visiteurs ont parcouru le site Non au harcèlement

310 référents harcèlement ont été mobilisés dans les académies, 6 280 ambassadeurs collégiens et 3 419 ambassadeurs lycéens se sont chargés d’être à la disposition des élèves harcelés.

Des numéros d’écoute toujours en place

Pour les élèves en situation de harcèlement ou même pour les témoins, des numéros d’écoute et de conseils ont été mis à leur disposition.

Le 3020, “Non au harcèlement”, ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés) ;

Le 0800 200 000, “Net écoute”, dédié plus spécifiquement au cyberharcèlement, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Ce sont des numéros gratuits, anonymes, confidentiels.

Une montée du cyberharcèlement

Confinés chez eux pour une partie de l’année scolaire 2019-2020, restés seuls chez eux face à leur smartphone, les enfants et adolescents ont été amenés à échanger beaucoup plus sur les réseaux sociaux (notamment Snapchat et Instagram). La plateforme Net Ecoute de l’association e-Enfance a relevé une hausse des sollicitations liées au cyber-harcèlement de 26% par rapport à septembre 2019. « De nombreux comptes ont ainsi été fermés en coopération avec Snapchat et Instagram notamment, en raison de cyberviolences avérées telles que le chantage sexuel à la webcam (sextorsion), le revenge porn, ou encore l’identification de comptes « Ficha » » nous révèle le communiqué de presse de l’association. 
Une étude menée en partenariat avec OpinionWay révèle que 1 adolescent sur 10 a été victime de cyber-harcèlement. Les raisons évoquées par les victimes sont le physique (42%), la jalousie (39%) mais aussi la vengeance (22%). Côté auteurs, l’explication majoritaire pou avoir posté, partagé ou liké un commentaire insultant est que c’est « pour rigoler » (27%) mais aussi « faire comme les autres » (26%).

Maestro : la mascotte qui sensibilise au harcèlement scolaire

Cette année, c’est Maestro,  le personnage emblématique de la série d’animation “Il était une fois” qui incarne avec sagesse celui qui sait trouver les mots justes pour faire face au harcèlement à l’école.

harcelement-scolaire-maestro

Avec une histoire audio de 17 minutes, “Il était une fois” se charge d’évoquer la tolérance et le respect dans le milieu scolaire. Pendant une kermesse à l’école, à laquelle participent Maestro et les enfants, des situations vont les amener à se poser des questions : qu’est-ce qu’un préjugé ? Comment le surpasser ? Quand et à quel propos parle-t-on de discrimination ? Pourquoi est-il important de faire preuve de tolérance face à la différence de l’autre ?

Une conférence virtuelle, en partenariat avec l’UNESCO

Diffusée le jeudi 5 novembre 2020 de 13h à 15h, une conférence virtuelle organisée par l’UNESCO et le ministère de l’Education Nationale sera accessible pour tous les internautes. Elle vise à créer une dynamique mondiale pour mettre fin à au harcèlement à l’école. Tables rondes interactives, séquences en direct, experts et ministres invités pourront échanger avec des représentants de la communauté éducative ainsi que des élèves.

IMG_20201104_112625

Pour suivre l’évènement en direct, il suffira de vous connecter à la page Facebook ou Youtube de l’UNESCO.

Related posts

Leave a Comment