Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le but de soutirer une importante somme d’argent, cinq millions (5.000.000) de francs CFA, à ses propres parents. Pour parvenir à ses fins, il s’attache les services de quelques acolytes à qui il promet un montant de 500.000 FCFA chacun avec un rôle bien précis à jouer. S’appuyant sur le statut social de ses parents et ne se doutant point de l’attachement que ceux-ci ont pour sa…

Read More

Assemblée nationale : 100 volontaires se préparent pour un stage à l’hémicycle

L’Assemblée nationale organise du 20 au 23 septembre 2020, à Ouagadougou, une session de formation à l’intention de 100 étudiants de moins de 35 ans recrutés comme volontaires au sein de l’institution. L’ouverture de ladite session a été présidée par le président du Parlement, Alassane Bala Sakandé. Leur permettre de se familiariser avec l’institution parlementaire avant le commencement de leur stage, telle est l’objet de cette formation de 4 jours initiée au profit des 100 étudiants recrutés comme volontaires et qui constitue la troisième cohorte des volontaires du parlement. ‘’Bien…

Read More

Après un mois au pouvoir, les talibans se montrent avant tout soucieux d’afficher leur doctrine

Les nouveaux maîtres de l’Afghanistan ont publié une Constitution imprégnée de préceptes religieux, alors que l’économie est toujours à l’arrêt et que la famine menace. Les quatre premières semaines du pouvoir taliban à la tête de l’Afghanistan ont montré que diriger un pays n’a pas grand-chose à voir avec la conduite d’une insurrection. En dépit des embryons d’administration parallèle mis en place alors que les talibans se battaient contre les forces afghanes et étrangères, l’Etat et l’économie sont toujours à l’arrêt depuis la chute du précédent gouvernement, le 15 août. Ils…

Read More

Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter les invectives et prône la mobilisation générale

A quatre jours de son deuxième Congrès extraordinaire (24 au 26 septembre), la direction politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) anime, ce lundi 20 septembre 2021 à Ouagadougou, une conférence de presse autour de cette instance et, corrélativement, sur des questions liées à l’actualité nationale. Sur ce dernier volet, la situation nationale, le président du parti, Simon Compaoré, s’est attardé également sur la préoccupation sécuritaire en félicitant les forces combattantes sur le terrain et en louant les efforts déployés par le gouvernement. « La question sécuritaire ne sera…

Read More