La Police municipale en collaboration avec la Ligue des consommateurs du Burkina et la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes a saisi le mardi 10 janvier 2017 dans le quartier Kossodo, à Ouagadougou, des bidons d’essence et des barriques vides qui servaient à contenir de l’essence.

Pascal Zaïda, secrétaire général de la Ligue des consommateurs
Pascal Zaïda, secrétaire général de la Ligue des consommateurs
Le contrôleur de police, Paulin Kaboré
Le contrôleur de police Paulin Kaboré

 

 

 

 

 

 

 

La Police municipale a mis la main sur un individu qui avait entreposé à son domicile à moins de 5 mètres de son foyer, 14 bidons de 25 litres contenant de l’essence et une vingtaine de barriques vides qui servaient à contenir le liquide.

Tout est parti, explique le contrôleur de police municipale, chef de la «section Bon Ordre», Paulin Kaboré, d’une alerte du voisinage qui a dénoncé la dangerosité du stockage des bidons contenant de l’essence au niveau du foyer du contrevenant. «Même si c’était une goutte d’essence, c’était presque tout le quartier qui pouvait aller en fumer», a fustigé Pascal Zaïda, secrétaire général de la Ligue des consommateurs du Burkina, section Kadiogo, qui a reconnu le rôle important joué par la Police municipale pour pouvoir mettre la main sur cette personne qui exposait selon lui, non seulement sa famille mais aussi le quartier.

Les bidons d’essence étaient déposés à moins de 5mètres de la cuisine
Les bidons d’essence étaient déposés à moins de 5mètres de la cuisine
Issaka Soudré pratique ce commerce il y a à peu près un an
Issaka Soudré pratique ce commerce il y a à peu près un an

Il a ainsi invité l’ensemble des populations à continuer de collaborer avec la Police pour mettre fin à cette vente illicite de carburant. Le directeur de la concurrence et de la répression des fraudes, Yacouba Bila, appuiera son prédécesseur en invitant les populations à plus de vigilance et à dénoncer les contrevenants qui, dans leur recherche effrénée de l’argent, mettent en péril la sécurité des citoyens.

Le carburant saisi, a noté Yacouba Bila, sera acheminé au niveau de la SONABHY pour analyse. Conformément aux dispositions règlementaires, le directeur de la concurrence et de la répression des fraudes a souligné que le contrevenant encourt une peine d’emprisonnement  pouvant aller à un an et des amendes pouvant aller à 10 millions de F CFA.

La police a embarqué les bidons contenant de l'essence ainsi que les barriques vides
La Police a embarqué les bidons contenant de l’essence ainsi que les barriques vides