Lorsque certains burkinabè ont appris que Orange Burkina prenaient la place de Airtel Burkina ils ont crié « vivent la concurrence, que le consommateur gagne ». Au même moment, le réseau de téléphonie mobile Telecel procédait à des tests de sa 3G. On partait vers une concurrence qui devait pousser les trois réseaux de téléphonies mobiles à s’améliorer en qualité. Mais hélas… Le consommateur burkinabè continue de galérer.

(ph. ird.fr)

La situation s’est même empirée. Depuis que Airtel Burkina est devenu Orange Burkina, la qualité du réseau est devenue horrible. D’abord, la connexion internet est devenue pénible. Il faut souvent prendre plusieurs heures pour ouvrir une page avec sa clé de connexion Orange Burkina. Ouvrir une page Facebook qui semble être l’une des pages les plus légères s’avère être un véritable chemin de croix.

D’ailleurs, dans certaines zones de la capitale burkinabè, il est devenu impossible de se connecter à Internet tant la connexion est défectueuse. Même certaines zones de Ouagadougou bien couvertes auparavant connaissent des soucis.

Mauvaise qualité de la connexion et des appels

En plus de la mauvaise qualité de la connexion, il est devenu tout aussi pénible de joindre son correspondant. Lorsque vous tentez d’appeler, votre téléphone vous indique que le réseau est occupé, le portable de votre correspondant est éteint ou qu’il se trouve dans une zone hors connexion.

Et pourtant, Airtel Burkina était considéré comme le meilleur en matière d’appels téléphoniques. Qu’est ce qui explique ce changement ? Certains connaisseurs du domaine pensent que les travaux  de basculement du service indien vers celui français en sont la raison. Mais, en tentant de vérifier cela, des agents que ce n’est le problème ne se trouve pas à ce niveau.

ONATEL et Telecel, pas mieux que Orange

Quant au réseau ONATEL (telmob), elle ne semble aucunement faire des progrès dans la qualité de ses offres. Elle est actuellement presque dans la même situation qu’Orange Burkina : difficile de joindre son correspondant, mauvaise qualité de la connexion 3G qu’il prétend offrir.

Telecel déjà célèbre pour la mauvaise qualité de ses services est le réseau à la traine. Son offre de service et la qualité de son réseau sont limitées. Il vient tout de même de lancer sa 3G. Mais pour le moment, il faut se connecter à 5000 francs CFA pour 1 giga valable une semaine et 10.000 Francs CFA pour 5 gigas valables un mois. Dans un tel contexte, ce n’est qu’une minorité de Burkinabè qui peut bénéficier de ces services. Car, les revenues des Burkinabè ne leur permettent pas de payer le luxe d’une connexion à ces prix-là.

Au vu de tous ces problèmes, on se demande comment ces trois services de téléphonies mobiles pourront échapper à des sanctions de la part l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes au Burkina Faso (ARCEP).

Le messager d’Afrique

This Post Has Been Viewed 653 Times