incendie-passantsL’école primaire de Gomdé-Fulbé dans la province du Soum a été incendiée par des individus armés non identifiés dans la nuit du 20 au 21 octobre 2017. Les enseignants ont été séquestrés, enfermés dans un magasin, ils ont été tous dépouillés de leurs moyens de communication.

Après leur libération, ils ont décidé de quitter leurs postes d’affectatidécidé ils ne se sentent plus en sécurité. Selon des témoins les agents de santé de cette localité ont eux aussi décidé d’emboîter le pas des enseignants.

Cela fait la deuxième école incendiée en moins d’une semaine. En effet, le 17 octobre 2017 c’était l’école primaire de Tem qui partait en fumée. Suite à ces incidents, la province du Soum est petit à petit entrain de se vider de son corps enseignant.

En plus des enseignants, ce sont des villages entiers qui se vident de tout leurs habitants en direction de Djibo ville et d’autres localités. Quels dispositifs le gouvernement met en place pour accueillir et prendre en charge les personnes qui se déplacent ? A notre connaissance, ces personnes sont laissées à elles-mêmes avec le risque que certaines personnes soient contraintes de rejoindre les groupes terroristes, afin d’avoir à manger et assurer leur propre sécurité.

La rédaction 

infowakat.net

This Post Has Been Viewed 755 Times