sa baC’est Simon Compaoré, ministre de la Sécurité interrieur, himself qui a rencontré les femmes des communes rurales de Saaba et de Nioko1, cet après-midi après leur manifestation dans la matinée. A l’en croire, c’est un dossier prioritaire.
Il a donc instruit la gendarmerie, la compagnie républicaine de sécurité à se saisir du dossier afin que la lumière soit faite sur ces assassinats.
La police devra faire un programme spécial pour couvrir la zone. Aux femmes, il leur a invité de collaborer avec les forces de défense et de sécurité.

En rappel, plus d’une centaine de femmes de Saaba et de Nioko ont manifesté ce jeudi leur ras-le-bol contre les récents assassinats enregistrés ces derniers jours. Elles ont barricadé l’entrée de la commune rurale et du quartier périphérique de la capitale interrompant le trafic pour réclamer justice. A les entendre, environ quatre femmes ont été tuées récemment. Le problème, confient-elles, perdure depuis près de deux ans et ne concerne que les femmes.

 

Avec Radio Oméga

This Post Has Been Viewed 765 Times