nasEn compétition avec son compatriote Simon Tiemtoré, patron de Lilium Capital pour le contrôle de 40 % du capital de la Banque commerciale du Burkina (BCB), Idrissa Nassa (Coris Bank International) s’est désisté en faveur de ce dernier, selon les informations publiées par Jeune Afrique Business+.

Coris Bank International, l’emblématique groupe bancaire burkinabè fondé par Idrissa Nassa, se retire de la course à la reprise de 40 % du capital de la Banque commerciale du Burkina (BCB).

Dans un courrier daté du 4 juin dont Jeune Afrique Business + a obtenu une copie, Emmanuel Sawadogo, le directeur général adjoint de Coris Holding, explique en effet renoncer à cette prise de participation dans la banque actuellement détenue à parts égales par le Burkina Faso et la Libye à travers la Libyan Foreign Bank de la Banque commerciale du Burkina (BCB).

Esprit de partage et de solidarité vis-à-vis de nos compatriotes investisseurs

« Dans le souhait d’apporter notre accompagnement aux autorités nationales dans le cadre de [la] restructuration d’un fleuron du système bancaire national, nous avons répondu à [l’]appel à manifestations d’intérêt. Par la suite, nous avons pris connaissance par la presse de l’intérêt manifesté à cette même transaction par Lilium Capital dont le promoteur est M. Simon Tiemtoré. Considérant que l’engagement de notre compatriote M. Simon Tiemtore s’inscrit dans la même optique que le nôtre, nous venons par la présente vous informer de notre désistement à sa faveur », souligne ainsi Emmanuel Sawadogo dans sa missive au président du conseil d’administration de la BCB.

« On se désiste au profit de Lilium Capital par esprit de partage et de solidarité vis-à-vis de nos compatriotes investisseurs », explique une source proche de Coris Holding.

Les deux dossiers étaient recevables

L’assemblée générale des actionnaires qui s’est tenue le 28 mai avait pourtant jugé les deux dossiers recevables, sans toutefois désigner le partenaire de référence recherché. Selon nos informations, les actionnaires ont transmis jeudi 31 mai des courriers aux patrons de Coris Holding et Lilium Capital annonçant leur décision.

Alors que le processus de recherche de futurs partenaires est en cours, la décision de Coris Holding tombe comme un coup de tonnerre alors que le groupe financier était considéré comme le grand favori de cette opération et ouvre un boulevard Simon Tiemtoré, patron de Lilium Capital.

Fondée en 2003, la BCB était depuis plusieurs années sous perfusion des États propriétaires. Ceux-ci ont déjà mobilisé 27 milliards de francs CFA (41 millions d’euros) ces cinq dernières années pour absorber ses déficits chroniques. L’arrivée d’un partenaire de référence vise à relancer la banque, alors même qu’elle indique avoir renoué avec un résultat bénéficiaire au 31 dernier décembre 2017.

http://www.jeuneafrique.com/

This Post Has Been Viewed 767 Times