simonmLe parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le Progrès (MPP), a tenu une assemblée générale ce samedi,22 septembre 2018 à Ouagadougou. Cette instance, qui marque sa rentrée politique 2018, a été une tribune pour les responsables du parti pour plancher sur la situation sécuritaire du pays, faire une sorte de bilan à mi-parcours de la gestion du pouvoir et examiner la vie de leur parti. Pour l’occasion, le président par intérim du MPP, Simon Compaoré, a, tout en saluant les efforts, invité les membres du gouvernement « à donner un véritable coup d’accélérateur pour la réalisation des objectifs contenus dans le programme présidentiel et le PNDES (Plan national de développement économique et social, ndlr) ».

Nous vous proposons l’intégralité du discours prononcé par le premier responsable du parti, Simon Compaoré.

 

Je voudrais saluer cette forte mobilisation des Jeunes, des Femmes, des Anciens, des Marchés et Yaars, des Secteurs Structurés, du Secteur Informel, des Associations, des Personnes vivant avec un handicap, des militantes, militants et sympathisants de notre grand Parti.

Cette forte mobilisation témoigne de votre engagement constant à œuvrer au renforcement et à l’enracinement de notre parti au sein de notre peuple, toutes choses qui lui permet de jouer pleinement son rôle de traceur de sillons, pour dessiner ensemble, avec les burkinabè, de l’intérieur comme de l’extérieur, épris de paix et de justice sociale, les contours du bonheur et du bien-être de nos vaillantes populations des villes et des campagnes.

Recevez camarades, à cet instant de mon propos, les salutations militantes de notre grand camarade, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KAOBRE, Président du Faso qui m’a instruit de vous renouveler toute sa reconnaissance pour le soutien et l’accompagnement constant dont il bénéficie chaque jour, de votre part.

Dans son programme de société, intitulé « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice » le Président du Faso disait, je cite « ma vision pour les cinq prochaines années, c’est un Burkina démocratique et prospère qui repose sur une transformation structurelle de l’économie, sur une croissance forte et sur une réduction profonde des inégalités sociales, de la pauvreté rurale et urbaine »
Fin de citation.

Notre Parti, le MPP ne ménagerait aucun effort pour l’atteinte optimale des objectifs attachés à cette vision prospective.

Camarades ;

Je voudrais féliciter notre camarade, Son Excellence Alassane Bala SAKANDE, Président de l’Assemblée Nationale, pour le travail formidable que lui et l’ensemble des députés de la majorité abattent au niveau parlement ; je voudrais leurs témoigner tout le soutien de la direction politique nationale du MPP et de l’ensemble des militantes et militants.

A vous Excellence Monsieur le Premier Ministre, Camarade Paul Kaba THIEBA, nous sommes satisfaits des pertinentes informations que vous venez de nous donner en lien avec le développement socio-économique de notre pays. Le MPP vous dit merci pour toutes ces initiatives prises au profit du peuple burkinabè. Vous venez de démontrer à nos adversaires politiques que le Burkina Faso est véritablement en marche. Nous vous encourageons à poursuivre et à accélérer la cadence au regard des enjeux futurs.
Le MPP vous demande, camarade Premier Ministre, de transmettre à Son Excellence Monsieur le Président du Faso, toute notre reconnaissance et nos vives félicitations.

Oui, les militantes et militants du MPP sont fiers de leur Président, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KAOBRE, qui pilote avec brio le navire Burkina Faso malgré les remontées des vagues et continue d’avancer avec sérénité et confiance. 
C’est pourquoi, Femmes, Jeunes, Anciens, militantes et militants des structures géographiques et secteurs spécifiques du Parti, devront continuer à nous mobiliser de façon conséquente pour accompagner le Président du Faso qui, nous savons, à une capacité de résilience qui défit tous nos contradicteurs qui rame à contre-courant de l’histoire de notre pays dans l’objectif de faire couler le navire.

Camarades militantes et militants,

Notre grande Assemblée générale de notre rentrée politique se tient à un moment où la situation internationale fait l’objet de vives préoccupations. Il est reconnu que la rivalité entre les grandes puissances pour l’hégémonie mondiale engendre les tensions qui menacent la paix et la sécurité dans le monde.

Par ailleurs, la financiarisation de l’économie mondiale se poursuit et le fossé séparant riches et pauvres ne cesse de se creuser davantage. Cette situation d’iniquités extrêmes justifie les luttes multiformes que les peuples de par le monde mènent pour plus de liberté et de dignité.

Le continent africain, parent pauvre de la mondialisation,

demeure victime de mille maux qui ont entre autres pour nom, terrorisme, guerre, pauvreté, sécheresse, inondations, famine, maladie, analphabétisme, immigration et j’en passe. Dans le même temps, les peuples africains refusant toute fatalité s’organisent et conduisent des luttes héroïques pour plus de démocratie, de justice, de respect des droits humains, de progrès économique et social.

Camarades militantes et militants du Mouvement du Peuple 
pour le Progrès (MPP).

Comme tout un chacun a pu le constater, la patrie des hommes intègres, notre pays, le Burkina Faso, vit depuis janvier 2016 et durant ces dernières semaines, les moments les plus difficiles de son histoire sur le plan sécuritaire.

Voilà, plus de deux ans que notre peuple fait face à une guerre asymétrique, à une guerre injuste qui a endeuillée la nation toute entière car ses dignes fils, très souvent à la fleur de l’âge, sont arrachés à notre affection.

En effet, des vaillants, courageux et audacieux Forces de Défense et de Sécurité et des civils ont livré leurs vies sur l’autel du sacrifice afin que notre peuple reste debout en dépit de l’adversité.

A la mémoire de tous ces dignes filles et fils morts pour la patrie et auxquels nous associons notre grand camarade, le Président Salifou DIALLO, qui nous a quitté il y a une année de cela.

Je vous demande d’observer une minute de silence.
- Je vous remercie –

Au nom de toutes les militantes et de tous les militants du Mouvement du Peuple pour le Progrès et à mon nom propre, je présente nos sincères condoléances aux familles éplorées et leur fait part de notre vive compassion.

Aux blessés, nous leurs souhaitons un prompt rétablissement. 
C’est dans ce contexte marqué par un climat d’insécurité, que nous imposent les artisans de la barbarie et du crime que notre parti, le MPP, tient sa rentrée politique sous le thème : « Surmonter le défi sécuritaire et réussir la mise en œuvre du PNDES dans l’unité et la discipline ». Le MPP saisit la circonstance de sa rentrée politique pour souhaiter à tous les partis politiques de notre pays une bonne rentrée politique dans le respect des normes démocratiques et celles institutionnelles du Burkina Faso.

Camarades militantes et militants,

Les attaques à répétition dans les régions du Sahel, du Nord, de la Boucle du Mouhoun, du Sud- Ouest et de l’Est attestent clairement la volonté manifeste de nos ennemis de parvenir à un quadrillage total du territoire national et à son occupation. Mais laissez-moi vous dire que cette funeste entreprise est d’ores et déjà vouée à l’échec car pas même un centimètre carré de cette terre bénie de Dieu, que certains ont défendu au péril de leur vie, ne sera cédé à nos ennemis, qui qu’ils soient et d’où qu’ils viennent. 
Oui, nous allons préserver l’intégrité territoriale du Burkina Faso, mieux, nous allons travailler à léguer à la postérité, un pays prospère, de paix et de stabilité véritable.

En déportant le péril sécuritaire d’une région à une autre de notre pays, avec comme mode opératoire les attaques des postes de Police et de Gendarmerie, le recours aux mines artisanales, le harcèlement des forces de défense et de sécurité par des attaques meurtrières, les ingénieurs du mal veulent créer une psychose au sein des populations et porter atteinte au moral de nos forces de défense et de sécurité.

Camarades, 
Militantes et militants, 
Burkinabé de l’intérieur comme de l’extérieur,

C’est dans ces moments douloureux ou la mère Patrie a besoin de tous ces fils et filles unis, quelle que soit leur obédience politique, que, certains de nos adversaires politiques, sans aucun sens de l’intérêt général mais seulement mus par leurs intérêts égoïstes, veulent profiter de la situation. Les uns voyant leur rêve d’un destin national s’éloigner comme la ligne d’horizon au fur et à mesure que s’approche l’échéance de 2020, les autres, nostalgiques du passé tentant en vain de restaurer un ordre ancien à jamais révolu, se réjouissent de cette situation et s’en délectent.

Ils surfent sur le malheur qui frappe notre pays et croient pourvoir tirer, de façon éhontée, des dividendes politiques. Leurs propos et comportements au lieu d’encourager nos forces de défense et de sécurité, consciemment ou inconsciemment constituent un soutien aux ennemis du peuple burkinabè.

Dès lors, on est fondé de à poser ces questions légitimes : Sont-ils avec le peuple ou sont-ils contre le peuple ?

Respectent-ils le peuple ou bafouent-ils les droits de ce peuple qui a souverainement et légitimement décidé de confier à travers les urnes en 2015, sa destinée au Président 
Roch Marc Christian KABORE.

Je prends à témoin le vaillant Peuple du Burkina Faso et j’invite tous les patriotes, qui aiment leur Pays à se démarquer de telles personnes et à rejeter avec la dernière énergie leurs projets, car très bientôt, l’histoire jugera et condamnera sévèrement ceux qui auront été du côté des ennemis et des déstabilisateurs du Burkina Faso.

Alors que l’hydre terroriste frappe les Pays même les plus puissants de ce monde, nos adversaires politiques prétendent que ces situations difficiles au plan sécuritaire arrivent au Burkina Faso parce que le MPP et ses alliés sont incapables de gérer le pouvoir d’Etat, de répondre aux attentes des populations et de garantir l’intégrité territoriale du Burkina Faso.

Nous n’avons point de leçon à recevoir de telles personnes. Mais c’est plutôt avec beaucoup d’humilité, que nous tirons des leçons auprès du Peuple souverain de nos insuffisances pour nous corriger, nous améliorer et travailler efficacement pour répondre à ses aspirations de paix, de démocratie, de justice, de progrès économique et de bien-être social.

C’est le lieu pour notre parti, le MPP, de réitérer son soutien indéfectible à nos forces de défense et de sécurité, tout en les félicitant pour leur courage et le professionnalisme dont elles font preuve face à ces barbaries. Leur bravoure, a permis d’étouffer dans l’œuf plusieurs projets d’attaques en gestation contre notre Pays, de démanteler des cellules dormantes terroristes et de réduire considérablement la capacité de nuisance de l’ennemi.

C’est également l’occasion pour nous de rassurer les Burkinabè des villes et des campagnes que face à cette violence aveugle dont ils sont victimes, notre grand Parti les invite à tenir débout comme un seul homme derrière le Président du Faso, Son Excellence Roch Marc Christian KABORE et son gouvernement qui œuvre avec détermination pour ramener dans les meilleurs délais, le calme et la sérénité dans les régions concernées par ces attaques et permettre ainsi aux populations locales d’y vaquer à leurs occupations et d’y relancer l’économie.

Pour le MPP, l’intégrité du territoire national, la sécurité des populations et de leurs biens ne sont pas négociables.

Camarades militantes et militants,

La difficulté dans cette guerre imposée à notre peuple c’est que les commanditaires et les exécutants sont suffisamment lâches et refusent de nous affronter sur le champ de la lutte politique.

Toutefois, il n’y a pas de doute sur leurs visées. Celles-ci sont claires : asphyxier l’économie du pays, déstabiliser ses institutions républicaines, nous empêcher de travailler, de mettre en œuvre le programme présidentiel, qui, par l’onction populaire, faut-il le rappeler, est devenu le programme de tout le Peuple burkinabé.

En ce jour du 22 septembre 2018, le MPP lance un vibrant appel à l’ensemble des dignes fils de notre pays, aux patriotes convaincus et déterminés, au vaillant peuple du pays des hommes intègres à se mettre debout comme un seul homme, à se donner la main et à regarder dans la même direction pour inscrire le Burkina Faso dans le concert des nations prospères. Le pays des hommes intègres, que tentent de déstabiliser par tous les moyens les ennemis de la démocratie et du développement, sera et demeurera un havre de paix.

C’est pourquoi, il importe pour notre parti, le MPP, de se mettre en ordre de bataille pour surmonter le défi sécuritaire dans la discipline, l’unité et la cohésion et d’être un instrument performant de soutien et de relais aux multiples actions gouvernementales. 
Nous devons promouvoir en notre sein la discipline, les valeurs de solidarité, d’intégrité, du sens du devoir et des responsabilités. Nous devons pour cela retrouver l’esprit militant et d’engagement. Il nous appartient également de cultiver l’unité d’action à la base comme une valeur éthique au service de notre ambition. Et notre ambition reste et demeure de soutenir et de participer activement à la réalisation du programme présidentiel que nous commande le devoir de redevabilité.

Camarades militantes et militants,

Nous ne pouvons passer sous silence le procès du putsch manqué de septembre 2015. Des vies humaines ont été arrachées à l’affection de leur famille. Le MPP se félicite du déroulement de ce procès qui permettra de situer les responsabilités. Nous croyons à l’indépendance de notre justice et sommes optimistes quant à son aboutissement.

Le MPP est conscient que nous devons avancer vers la réconciliation nationale pour consolider la cohésion sociale, mais il est impérieux de poser les bases solides de ladite réconciliation en respectant le sacro-saint principe vérité-justice-réconciliation. La force d’un peuple repose sur les valeurs qui le fondent et pour le MPP c’est dans l’unité que nous pourrons accomplir beaucoup plus, comme le disent les Anglais, « together each achieves more team », c’est-à-dire qu’il n’y a pas mieux que des entités individuelles mises ensemble pour contribuer à une œuvre commune.

Camarades militantes et militants ;

La démocratie, tout comme la paix, loin d’être un bien définitivement acquis, est une perpétuelle quête, une construction dynamique, permanemment perfectible. C’est dans cette perspective que se justifie la démarche de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE qui a initié un cadre de concertation à caractère national aux fins de relire le code électoral et de rédiger une nouvelle constitution pour répondre aux besoins actuels de notre peuple et permettre l’encrage démocratique dans notre pays. Ainsi, des reformes consensuelles susceptibles de renforcer le dispositif politique et institutionnel de la République, et la consolidation du socle démocratique seront soumis à la sanction du peuple.

Les Burkinabè seront appelés dans les urnes en 2020 pour choisir leur président. C’est pourquoi, le MPP invite ses militants dès à présent à resserrer les rangs pour assurer une victoire sans appel au président Roch Marc Christian KABORE.

A cet instant de mon propos, je tiens à rappeler à l’ensemble des militants du MPP que nous avons un devoir de redevabilité en tant que parti au pouvoir.
C’est pourquoi, je voudrais féliciter les camarades députés de notre Parti et les inviter à ne ménager aucun effort dans leurs missions constitutionnelles par la prise de décisions innovantes à l’hémicycle afin de faciliter la mise en œuvre du PNDES pour le bien-être des populations ; pour ce faire, les lois que vous devrez voter doivent permettre l’accélération de la mise en œuvre de ce référentiel, car les besoins de nos populations sont pressants et légitimes, donc votre pragmatisme est vivement souhaité et attendu.

Aux camarades Maires du Parti et à tous les conseillers MPP, je vous invite à la mobilisation et à soutenir sans réserve la mise en œuvre du PNDES dans vos communes respectives. Il vous incombe également de communiquer sans cesse sur les différentes réalisations faites dans les communes au bénéfice des populations. 
A nos camarades Ministres au Gouvernement, je vous invite à donner un véritable coup d’accélérateur pour la réalisation des objectifs contenus dans le programme présidentiel et le PNDES. Soyez rassurés, vous avez le soutien de l’ensemble des militantes et militants du MPP.

Nous ne voulons pas des Ministres qui dorment ou qui vont à pas d’escargots. 
Camarades Ministres, vous avez un devoir de résultats.
Aux camarades cadres du parti, à tous les niveaux de notre administration, il vous revient la lourde responsabilité de vous investir pleinement dans vos structures respectives, dans des actions de développement et en soutenant le Gouvernement. Travaillez à mettre en place des stratégies innovantes permettant de consolider nos bases tout en mettant à la disposition du Parti votre expertise et votre savoir-faire pour maintenir la flamme du MPP.

Aux camarades Jeunes du parti, je puis vous réaffirmer que vous êtes la plaque tournante de notre parti et retenez bien qu’à jeunesse audacieuse, victoire assurée. C’est pourquoi vous devrez mener des campagnes de sensibilisation en lien avec les objectifs et les acquis du PNDES, d’une part et collaborer fortement avec les FDS, d’autre part.

Aux camarades Femmes du MPP, l’adage dit que ce que femme veut Dieu le veut aussi. Je vous invite à vous investir pleinement dans les actions de sensibilisation, en lien avec la situation sécuritaire et participer activement aux efforts de développement ; votre part contributive est beaucoup attendue.

Aux camarades Anciens, vous êtes l’incarnation de la sagesse de notre parti et votre rôle est de guider, interpeller, encourager, faire partager votre riche expérience afin que le parti continue d’engranger des victoires. Vos opinions sont aussi attendues pour faire bouger davantage les lignes.

Aux camarades militantes, militants et sympathisants du MPP, je vous invite à rester mobiliser pour assurer une victoire sans appel et sans équivoque aux échéances futures à notre grand parti. Soyez prompts à répondre à l’appel du parti.
C’est dans cette dynamique que, je vous annonce que la Direction Politique nationale va initier les jours à venir des sorties dans l’ensemble des communes pour s’imprégner du niveau d’exécution du programme présidentiel et du PNDES en vue de faire des propositions au Gouvernement pour une grande célérité dans la mise en œuvre des projets.

Très prochainement, le processus de renouvellement des structures du Parti, conforment aux décisions de notre dernier congrès, prendra fin.
Nous entamerons alors des séances de formation au profit de tous les camarades responsables des différents bureaux des structures géographiques et spécifiques du Parti, ainsi que des militantes et militants du MPP.

Camarades militantes et militants,
Le MPP souhaite une bonne fin de saison hivernale et de bonnes récoltes à nos braves paysans. Notre Parti félicite les différents producteurs pour leur ardeur au travail et encourage le Gouvernement à poursuivre et à intensifier les nouvelles techniques culturales en vue d’accroitre la production en dotant les agriculteurs en matériel de pointe à même de booster leurs rendements.

En ce début de rentrée des classes, le MPP souhaite une bonne rentrée scolaire et estudiantine aux élèves et étudiants, au monde éducatif et universitaire. 
Je ne saurais terminer mon propos sans rendre grâce au Tout Puissant qui veille sur notre pays, et je suis convaincu que le Burkina Faso prospèrera sous la direction de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso.

Démocratie-Egalité-Progrès
Vive le MPP
Vive le Burkina Faso
Je vous remercie.