L’Ambassadeur burkinabè et candidat à l’élection présidentielle de 2015 Jean-Baptiste Natama est lauréat du «Prix Mandela du panafricanisme». Ainsi en a décidé l’Institut Mandela le jeudi 22 décembre.

Jean Baptiste Natama lauréat du Prix Mandela du panafricanisme 2016
Jean-Baptiste Natama lauréat du Prix Mandela du panafricanisme 2016

Aussitôt après l’annonce du jury, l’heureux lauréat a rendu public un communiqué dans lequel il a tenu à préciser que ce Prix lui a été décerné en reconnaissance de ses «états de service» et de son «combat pour la Renaissance de l’Afrique».

Sa distinction, Jean-Baptiste Natama dit y voir «une invite à plus d’engagement et de sacrifice au service de l’Afrique, à plus de détermination et d’abnégation dans la lutte pour le triomphe du Panafricanisme et de la Renaissance Africaine.» Dans ce sens, il a émis le «vœu que le souffle vivifiant de l’esprit de Nelson Mandela continue d’animer» son esprit et que «les flammes du flambeau allumé par les héros et pionniers du Panafricanisme» l’éclairent toujours.

Des héros et pionniers qui, selon lui, ont pour noms Samory Touré, Béhanzin, Menelik, Shaka Zulu, Harry Sylvester Williams, Edward W. Blyden, Hailé Sélassié, Kwame Nkrumah, Gamal Abdel Nasser, Julius Nyerere, Ahmed Sékou Touré, Samora Machel, Amilcar Cabral, Augustino Neto, Jomo Kenyatta, Ben Bella, Marcus Garvey, William Tubman, Booker T. Washington, William E. B. Du Bois, Alexander Walters, Georges Padmore, Patrice Lumumba, Cheick Anta Diop, Steve Biko, Thomas Sankara, Joseph Ki-Zerbo, Nelson Mandela.

3 623 candidatures reçues par le Comité de sélection

Signalons que pour l’édition 2016, le Comité du Prix Mandela a reçu, 3 623 candidatures dont 867 ont été écartées à la première analyse pour défaut de motivation. S’en est suivi le passage au peigne fin des 2 756 dossiers restants. De ces derniers, 75 ont été sélectionnés et soumis au Jury en raison de 5 dossiers par Prix, pour la désignation des lauréats.

C’est à l’issue de ce processus que Jean-Baptiste Natama, ancien directeur de Cabinet de la présidente de la Commission de l’Union africaine, actuel vice-président en charge de la région Afrique de l’Alliance Mondiale des Petites et Moyennes Entreprises (Global Alliance of SMEs, basé à New Jersey aux Etats-Unis) et titulaire depuis juillet dernier du Prix du «Meilleur promoteur de la diplomatie en Afrique», a été retenu comme lauréat du «Prix Mandela du panafricanisme».

Des chefs d’Etats et autres personnalités distingués

Au terme du même processus, le Prix Mandela de la paix a été décerné au Roi marocain Mohammed VI, le Prix de la Démocratie au président malien Ibrahim Boubacar Keita, le Prix de la Sécurité au président nigérien Isoufou Mahamadou, le Prix de l’Emergence au président sénégalais Macky Sall, le Prix de la Gouvernance au président béninois Patrice Talon, le Prix Ubuntu à la secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean, le Prix du meilleur journaliste à Alain Foka de la Radio France internationale (Rfi).

A noter que le Prix Nobel Nelson Mandela a été créé en 2014 par les Nations-Unies pour récompenser des personnes «qui consacrent leur vie au service de l’humanité via la promotion des objectifs et principes des Nations-Unies, tout en rendant hommage à la vie extraordinaire de Nelson Mandela et à son héritage de réconciliation, de transition politique et de transformation sociale».

Paangui Parè

http://lesechosdufaso.net/

This Post Has Been Viewed 1 Times