Le paysage politique s’agite au fur et à mesure que les élections couplées présidentielle et législatives de 2020 s’approchent. D’anciens partis comme le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est en train achever la mise en place de ses structures de base. Idem pour le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Mais il y a aussi la création imminente de 02 nouveaux partis politiques.


                                                                      Tahirou Barry

Le premier aura pour nom le Front patriotique pour le Renouveau (FPR). Il a comme principal animateur, Tahirou Barry, actuellement député à l’Assemblée nationale et ancien ministre de la Culture qui a rendu sa démission le 26 octobre 2017 du gouvernement après 22 mois passés à la tête du département.

A l’Assemblée nationale, Tahirou Barry compose avec le groupe parlementaire UPC parce qu’il a été exclu du PAREN, son parti d’origine. Mais pour être chef de ce nouveau parti, Barry devrait libérer le poste. Le PAREN ne manquera pas de remettre en selle la suppléante de Barry à l’hémicycle.

Le second parti dont la création est annoncée pour ce premier semestre de l’année 2018 s’appellerai le Nouveau parti patriotique (NPP). Cette appellation s’inspire d’un célèbre parti politique ghanéen. Il regrouperait des transfuges de l’actuel CDP qui ne se retrouvent plus dans sa nouvelle configuration. Ils ont réussi à rallier à leur cause des militants actuels du MPP, avec qui ils ont géré le CDP avant la démission des derniers pour le MPP.

Plusieurs noms, et non des moindres, circulent déjà. De ce que nous avons entendu, Jérôme Zoma serait l’une des éminences grises. Les réunions et les concertations se suivent pour la mise en place rapide du parti. Les géniteurs de ce parti veulent se positionner comme une alternative pour les électeurs qui ne se retrouvent plus dans les anciens partis. Les échéances électorales de 2020 seront très animées

A.K.

This Post Has Been Viewed 647 Times