poDes manifestants ont érigé mardi des barricades à l’entrée de Pô, pour empêcher l’arrivée du flambeau du 11-Décembre, parti hier soir de Gaoua. Ils exigent une meilleure répartition entre les trois provinces du Centre-sud, des infrastructures à réaliser dans le cadre du 11-Décembre 2018.

En guise de protestation, les manifestants ont barré la voie principale de la ville, refusant de recevoir le flambeau du 11-Décembre qui devrait transiter par la ville de Pô avant d’arriver à Manga, capitale de la région du Centre-sud.

Ainsi, la délégation officielle qui devrait, après la province du Bazéga (3e province de la région, Ndlr) venir remettre le flambeau à Pô, a été obligée de rebrousser chemin.

Les populations protestataires disent vouloir savoir quelle est la part des infrastructures que va recevoir la province du Nahouri, plus précisément la ville de Pô.

En effet, la région du Centre-sud est composée des provinces du Bazéga (Kombissiri), du Nahouri (Pô) et du Zourwéogo (Manga).

Le Burkina Faso a accédé à l’indépendance le 5 août 1960 mais les festivités de la commémoration sont fixées, depuis des années, au 11 décembre, date correspondant à la proclamation (en 1959) de la République de Haute-Volta (ancien nom du Burkina Faso).

La commémoration tournante de la fête dans les régions a débuté en 2008. Ainsi, l’an dernier, c’était la ville de Kaya, capitale de la région du Centre-nord qui a abrité les festivités.

Cette année, les festivités du 11-Décembre (57e anniversaire) se sont déroulées à Gaoua, capitale de la région du Sud-ouest.

Selon le chronogramme établi, c’est la ville de Manga, capitale de la région du Centre-sud, qui va accueillir la célébration du 58e anniversaire de la fête de l’indépendance.

Les régions abritant les festivités bénéficient en principe, d’infrastructures, dans toutes les provinces.

Agence d’information du Burkina

hko/ak/bl

This Post Has Been Viewed 398 Times