La jeune Peggy Ingrid Ouedraogo a été purement et simplement disqualifiée du concours national de beauté féminin « Miss Burkina ». La cause est que la candidate aurait menti sur son niveau d’étude pour franchir l’étape des présélections.

Elève en classe de Seconde, elle aurait en effet annoncé qu’elle est en classe de 1re. Déçu donc de cette trahison, le NCOMIB l’a non seulement disqualifiée, mais aussi, la belle Pegguy Ingrid Ouedraogo devra restituer ses lots composés de : la somme de 250 000f CFA, la couronne et l’écharpe de Miss du plateau central. Va-t-elle rendre les lots dans le délai de 72 heures exigé ? Sinon, jusqu’où va-t-elle se justifier ? Toujours est-il que tout finira par se savoir. Ne dit-on pas que  » Tous les jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire ? »

 

Viviane GOUBA