pmuLa gérante d’un kiosque du Pari mutuel urbain du Burkina (PMU’B), en complicité avec son mari et le chef d’agence LONAB de Dédougou, a détourné le ticket d’un heureux gagnant du 4+1 du dimanche 7 mai 2017, a appris Kantigui. En effet, le parieur qui ignorait que ses chevaux étaient tous rentrés dans l’ordre, s’est présenté, le lundi 8 mai 2017, à un kiosque PMU’B faisant savoir qu’il avait obtenu un bonus, poursuit l’informateur de Kantigui. Sans broncher, la gérante s’est empressée de payer le bonus de 3000 F CFA en lui retirant son ticket tout en sachant qu’il gagnait dans l’ordre. Peu de temps après avoir encaissé son bonus, un ami du parieur lui annonça au téléphone qu’il avait plutôt gagné dans l’ordre.

 

Revenu sur ses pas pour réclamer son ticket qui devrait lui permettre d’empocher plus de 16000000 de F CFA, la gérante, la main sur le cœur, aurait nié avoir eu à faire au vieux, a-t-on rapporté à Kantigui. Après toutes les tentatives pour la ramener à la raison, la bonne dame est restée stoïque. Déterminé à rentrer en possession de son ticket gagnant, le quinquagénaire se fait accompagner par un jeune homme chez le chef d’agence de la nationale de la chance de Dédougou pour expliquer la situation. Mais ils seront déçus des propos du chef d’agence qui aurait indiqué qu’aucun gagnant du pari du dimanche 7 mai 2017 n’a été enregistré dans la Boucle du Mouhoun.

 

Pour couronner le tout, le chef d’agence aurait menacé de faire arrêter pour un minimum de 10 ans de prison celui qui risquait de voir filer ses millions sous son nez, confie la source de Kantigui. Désemparé,le gagnant malheureux fait recours au chef de canton de Dédougou. C’est ce dernier qui a réussi à décanter la situation en introduisant une source à Ouagadougou qui confirma un gain à Dédougou. Ayant eu la confirmation, le chef de canton a appelé le chef d’agence qui s’est vu obligé de livrer la bonne dame qui avait déjà passé le ticket à son mari qui se serait rendu à Bobo-Dioulasso où il a touché le pactole de plus de 16000000 de francs CFA. Jusqu’à l’heure où Kantiguibouclait ces lignes, la gérante était entre les mains de la gendarmerie, et son mari porté disparu.

 

Sidwaya

This Post Has Been Viewed 853 Times