Lionel-Messi-sous-ls-maillots-du-FC-Barcelone-après-la-défaite-contre-la-RomaAu Burkina Faso, l’élimination du FC Barcelone, club espagnol de football, en quarts de finale de la Ligue des champions ou la Coupe aux Grandes Oreilles, pour cette saison 2018, contre l’AS Roma, club italien, a suscité bien des moqueries de la part de certains supporters du Real Madrid. C’est dans la logique de la rivalité très fair-play qui oppose les fans de ces deux équipes mythiques au Pays des hommes intègres.

Des superlatifs pour donner du poids aux commentaires, et des images fortes savamment montées pour exprimer la douleur provoquée par la défaite du club de l’Argentin Lionel Messi, quintuple Ballon d’Or, les Madrilènes s’en sont donné à cœur joie pour se moquer de leurs «éternels rivaux» qui les surclassent tout de même de 15 points à la 31è journée de la Liga, championnat national de l’Espagne.

«Ouf! Ils sont enfin éliminés de la C1. Quelle soirée exceptionnelle! La LDC, c’est la compet. des Grands clubs! Allez-vous entraîner toujours!», s’est réjoui sur sa page facebook, Gaspard Bayala, un des fervents supporters du club du Portugais Cristiano Ronaldo, lui aussi quintuple Ballon d’Or, surnommé CR7, le King ou Naaba (Roi en mooré, langue locale) dans la capitale burkinabè. «Seuls les grands se qualifient à ce stade de la compet! Demain on va vous montrer comment on se qualifie en ½ de Ligue de Champions (LDC)! Hala Madrid!», a ajouté M. Bayala.

A Ouagadougou, nombre de personnes de toutes les catégories socio-professionnelles, de tous les âges et sexes sont des fans de football des clubs mythiques espagnols, patrons de la LDC que sont le Barça (5 titres) et le Réal Madrid (12 titres) et où évoluent les deux meilleurs joueurs du monde du moment, Messi et Ronaldo qui se partagent les trophées du Ballon d’Or mondial sur la dernière décennie.

«Chez nous au Faso, quand ton voisin est en deuil, tu pleures avec lui. On vous soutient hein!», a adressé l’air moqueur, Armand Kinda, aux supporters du FC Barcelone qui n’arrivent pas à expliquer la défaite de leur club face à l’As Roma qu’ils avaient pourtant battu (4-1) à l’aller la semaine passée au Camp Nou, en Espagne. «Ca va aller! C’est dur mais ça va passer d’ici demain», a-t-il lancé aux Barcelonais qui, pour la plupart avec la déception, semblent ne pas être réactifs comme à l’accoutumée, sur leurs pages Facebook.

Le Barça éliminé, signifie aussi que les chances de son attaquant Lionel Messi, de remporter un nouveau Ballon, sont en train de s’amenuiser avec cette piètre prestation dont a endossé la responsabilité, l’entraîneur Ernesto Valverdé: «C’est moi le responsable, celui qui fait l’équipe, qui la prépare(….). C’est une défaite douloureuse qui fait mal. On en reste là, c’est inattendu pour nous tous», a déclaré le coach des Blaugrana.

«Et le Messi fut crucifié une fois encore par les romains», a commenté Rasmane Zinaba sur sa page Facebook pour souligner la mauvaise passe de l’Argentin, Lionel Messi, adulé par des milliers de personnes à Ouagadougou. Lionel Messi, connu pour avoir sauvé beaucoup de situations difficiles au FC Barcelone où dans son équipe nationale n’a pas réussi cette fois-ci cette prouesse.

Le Burkinabè, précisément les Ouagalais sont des fans incontestés de foot, surtout de la LDC. Réaction de Danouma Ismael Traoré, un autre supporter du Real Madrid qui s’étonne de l’ampleur de la joie de certains et de la déception des autres ,comme si c’était une compétition nationale. «Hayii, djaaa Roma a des supporters dèh! On dirait que les Etalons (nom de l’équipe nationale) ont remporté la CAN (Coupe d’Afrique des Nations)», a-t-il publié tout en rappelant aux Barcelonais que la LDC «n’est pas la Liga».

«Ridiculisé, humilié, dépassé, balayé (3-0), le Barça éliminé est qualifié pour jouer la Ligue des champions à la PlayStation», ont repris certains supporters sur la page du célèbre journaliste camerounais J.P. Rémy Ngono qui intervient sur Radio Foot international à RFI, et taxé d’être un grand supporter des Merengues du Real Madrid.

Si certains supporters du Real Madrid n’hésitent pas à montrer leur maîtrise de la langue de Molière pour se moquer de l’élimination du Barça, d’autres par contre ont eu l’idée géniale d’exprimer leur joie en postant des photos réelles ou des montages très expressifs pour la circonstance.

«Toutes mes condoléances à la famille Barça. La Remontada a fait des victimes, RIP!», a écrit Zalissa Ouédraogo, qui a accompagné sa phrase de l’image d’un gamin, le foulard du Barcelone au cou, pleurant à chaudes larmes. Comme cette supportrice madrilène, Tasséré Kiendréobéogo mettra seulement «Roma 3 – 0 Barcelona» en illustrant ses propos par un cercueil recouvert du drapeau barcelonais porté par des individus habillés en blanc.

Photo de Lionel Messi en boubou blanc avec un sachet blanc à la main gauche, sandales aux pieds, la main droite levée en signe d’au-revoir à la LDC; un groupe de joueurs du Real dont Cristiano Ronaldo, Ramos et Marcelo, assis, en train de se marrer (du Barça); une autre de joueurs madrilènes en train d’enterrer le Barça; une supportrice jetant un maillot barcelonais dans la poubelle; des joueurs barcelonais qui portent leurs bagages tels des réfugiés, etc., sont entre autres des images postées par des fans burkinabè des Merngues.

Comme Youss Sawadogo, certains supporters madrilènes, se demandent si la défaite du Barcelone n’est pas un poisson d’avril, une blague, vu qu’on est toujours dans ce mois réservé aux gags et autres blagues. «Les gars, on est en avril hein, peut-être que c’est un poisson d’avril, lol!», s’est marré, le supporter du Real. C’est dans la même veine que Ibrahim Denka Diallo se demande comment il va faire pour informer son ami catalan, un cardiaque qui veut connaître le score de la rencontre avec la Roma. «Je le laisse en vie ou je le tue», a-t-il demandé.

Les deux dernières oppositions des quarts de finale de la LDC se sont joués dans la soirée de ce mercredi 11 avril après les qualifications du club anglais FC Liverpool qui a battu Manchester City à domicile (2-1) et de la Roma. A l’issue de ces rencontres, le Real s’est qualifié dans la douleur en se faisant battre (3-1) sur ses propres installations du Santiago Bernabeu par la Juventus de Turin qu’elle avait pourtant vaincue (3-0), à l’aller. Le Bayern de Munich, lui s’est sorti d’affaire grâce à un match nul et vierge, face au FC Séville, un autre club espagnol, qu’il avait battu à l’aller (2-1).

Par Bernard BOUGOUM

 https://www.wakatsera.com/