La start-up Kitty Hawk, financée par le fondateur de Google, vient de présenter sa première « voiture volante ». Si on ne connaît pas encore le tarif, les précommandes sont ouvertes pour cet engin qui ne nécessite pas de disposer d’un brevet de pilotage.