Lieutenant-colonel-Céleste-Coulibaly-auteur-de-loeuvre-286x300Colonel Céleste Moussa Joseph Coulibaly: ancien aide de camp du président Compaoré. On l’avait annoncé du côté de la Côte d’Ivoire pour, dit-on, soutenir l’armée ivoirienne à sécuriser la Côte d’Ivoire. Cette intox, qui avait un zeste de xénophobie, a été un flop total, le colonel Moussa Joseph Céleste Coulibaly est bel et bien au Burkina, à Ouagadougou et est même chef adjoint à l’état-major de l’armée pour les questions de formations.

Dans ce mois de janvier 2018, il va quitter le Burkina, non pour la Côte d’Ivoire mais pour aller faire valoir ses compétences au sein de la force de maintien de la paix de la CEDEAO. Il a passé un test et a été retenu. Il ne s’agit pas d’une nomination ou d’une affectation. Sa note d’admission a été d’ailleurs adressée au ministre de la Défense du Burkina par les responsables de la force de maintien de la paix de la CEDEAO.

Le colonel Coulibaly est un veinard. Voilà quelqu’un qui a accompagné Blaise Compaoré après sa chute, du Maroc en Côte d’Ivoire, qui est revenu au pays reprendre son poste de patron du RSP. Entre-temps, il est admis au cours d’état-major en France, il s’y rend et c’est après lui que le RSP est entré dans l’herbe avec le coup d’Etat qui a fini par entrainer sa dissolution. Les hommes de rang et les officiers non impliqués directement ont été valsés. Mais le colonel Coulibaly est revenu et il n’est ni de près ni de loin mêlé aux micmacs du RSP. Il est à l’état-major et y travaille tranquillement. N’eût été son livre sur «la guerre du Bani-Volta» qui l’a mis aux devants de la scène un moment, même les insurgés les plus irréductibles l’avaient oublié.

Le post qui parlait il n’y a pas longtemps de sa presque désertion semble lui avoir porté chance. Il va quitter le Burkina et de façon officielle, dans les règles de l’art.

Quand il était l’homme qui murmurait à l’oreille de Blaise Compaoré dans toute sa puissance, il est resté très humble, discret même, tout le contraire de certains qui étaient dans le 3e cercle autour de Blaise Compaoré mais qui se la jouaient, qui farotaient avec ces mots à la bouche: «Tu sais qui je suis?» Bonne suite de carrière au colonel Céleste Joseph Moussa Coulibaly.

http://lesechosdufaso.net/

This Post Has Been Viewed 2,363 Times