anonymous600-592x296Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué des attaques informatiques contre «plus de 70» sites institutionnels gabonais en indiquant s’en prendre aux «dictatures».

« Attaque surprise et massive contre le gouvernement du Gabon aujourd’hui. Plus de 70 sites gouvernementaux (attaqués). Tous leurs serveurs et leurs systèmes mails sont hors-ligne. Les dictateurs auraient dû s’attendre à nous! », a posté sur Twitter un compte proche de la mouvance Anonymous.

Les sites du gouvernement du Gabon, du ministère de la Communication et de l’Économie numérique, du ministère de la Fonction publique, et au moins ceux d’une trentaine d’autres institutions gabonaises étaient inaccessibles dimanche à 13H30 (12H30GMT), a constaté l’Agence France Presse (AFP). Le site de la présidence était quant à lui accessible dimanche ainsi que celui du Trésor Public.