Facebook-Messenger-Kids-780x405Facebook veut que Messenger devienne le canal de communication par défaut de toutes les générations. Pour ce faire, la firme américaine vient de lancer aux États-Unis une version de son application de messagerie qui est uniquement destinée aux moins de 13 ans, l’âge minimum requis pour s’inscrire sur Facebook et sur la version complète de Messenger. Baptisée «Messenger Kids», cette nouvelle application vise à permettre aux enfants de communiquer avec leurs parents, leur famille et leurs amis dans un environnement sécurisé. Les enfants ne peuvent pas créer eux-mêmes un compte sur Messenger Kids ou ajouter de nouveaux contacts sans l’accord de leurs parents. Pour l’heure, cette application est seulement disponible sur iOS. Elle sera proposée sur Android et Kindle en 2018.

Pour créer un compte sur l’application, un des parents doit s’authentifier sur son propre compte Facebook pour créer un mini-profil avec le nom et la photo de son enfant. Une fois le compte créé, les parents peuvent autoriser des contacts de leur liste d’amis à communiquer avec leur enfant, comme les frères et les soeurs, les tantes et les oncles, les marraines ou les parrains, ou encore les cousins. Si un enfant souhaite discuter avec un camarade de classe, un de ses parents doit d’abord devenir ami sur Facebook avec la mère ou le père de son ami pour pouvoir l’approuver comme contact sur Messenger Kids. Cependant, les parents ne peuvent pas espionner ce que leurs enfants disent dans leurs discussions sur l’application, sauf s’ils leur demandent de montrer leur écran.

Pour protéger la vie privée des enfants, ils ne peuvent pas être trouvés avec une recherche sur Facebook. De plus, la firme américaine a mis en place des filtres de sécurité proactifs afin d’empêcher les enfants de partager du contenu sexuel ou violent. Facebook a aussi trié manuellement Giphy pour développer une version «kid-friendly» du moteur de recherche de GIFs. Une équipe de Facebook sera spécialement dédiée à la gestion des contenus signalés, au cas où certains fichiers passeraient entre les mailles du filet.

Éduquer une génération 100% Facebook

Afin de se conformer au Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA), texte qui protège aux États-Unis la vie privée en ligne des enfants de moins de 13 ans, Facebook ne collectera pas les données générées par les enfants à des fins commerciales, la publicité étant absente de l’application mobile. Certaines fonctionnalités de la version normale de Messenger sont également supprimées, comme le partage de position et les achats intégrés. Une fois que les utilisateurs de Messenger Kids auront atteint l’âge de 13 ans, leurs comptes ne seront pas automatiquement convertis en comptes Facebook.

Cependant, en initiant les enfants à Facebook dès le plus jeune âge, la firme de Mark Zuckerberg pourrait les inciter à devenir des utilisateurs très fidèles de Facebook, ce qui assurerait au réseau social une manne conséquente pour leur adresser une avalanche de publicités ciblées. Les recettes publicitaires de Facebook constituent la quasi-totalité de son chiffre d’affaires, qui s’élevait à 10,33 milliards de dollars au troisième trimestre, en hausse de 47% sur un an. Entre juillet et septembre, les revenus publicitaires de Facebook ont ainsi atteint 10,14 milliards de dollars. La publicité mobile constitue l’essentiel des revenus publicitaires de la société à hauteur de 88%. A ce jour, Facebook revendique 2 milliards d’utilisateurs mensuels sur son réseau social et 1,3 milliard d’utilisateurs mensuels sur Facebook Messenger.

FrenchWeb, le magazine de l’innovation: tech, marketing, design, business…

This Post Has Been Viewed 17 Times