Les examens scolaires, de l’année scolaire 2016-2017, qui débutent en début juin se dérouleront en toute quiétude au Burkina Faso cette année. C’est ce que laisse présager le protocole d’accord signé entre le gouvernement et les syndicats des enseignants le 18 mai 2017.

La signature d’un protocole d'accord portant sur la revalorisation des prises en charges des examens scolaires à venir entre le ministre Jean Martin Coulibay et la Coordination nationale des Syndicats de l'éducation, représentée par Windyam Zongo
La signature du protocole d’accord portant sur la revalorisation des prises en charges des examens scolaires à venir entre le ministère de l’Education et la Coordination nationale des syndicats de l’éducation

Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Jean Martin Coulibay, a annoncé sur sa page Facebook, le 17 mai 2017, la signature d’un protocole d’accord portant sur la revalorisation des prises en charges des examens scolaires à venir.

Quelques temps après, le site web de son Ministère donnait plus de précisions. Ce protocole d’accord a été signé entre le MENA et la Coordination nationale des Syndicats de l’éducation, représentée par Windyam Zongo.

On retiendra dans ce protocole l’augmentation des frais de correction de l’ensemble des examens scolaires de 50 F CFA la copie corrigée. Le MENA ne s’arrête pas là. Pour le compte des examens scolaires de l’année 2017-2018, autres 50 F CFA seront ajoutés.

Pour les examens scolaires de l’année 2017, la revalorisation des prises en charges aura un impact budgétaire supplémentaire de 3,4 milliards de F CFA. Sur cette somme, 2,4 milliards de F CFA seront consacrés au CEP et au BEPC et les 700 millions de F CFA au Baccalauréat.

En rappel, 75.000 candidats passent cette année l’examen du BAC qui mobilisera 32.000 acteurs. Ils seront 286.000 candidats pour les examens du post-primaire et du secondaire que 61.000 acteurs organiseront. Enfin, 385.000 candidats prendront part à l’examen du CEP pour lequel 64.000 personnes organiseront.

Pour revenir aux examens scolaires de la session 2017 qui débuteront dans 02 semaines, retenons que la copie corrigée au CEP sera payée à 200 F CFA au lieu de 150 F CFA. En 2018, après une copie corrigée, l’enseignant empochera 250 F CFA. La copie corrigée de l’examen du BEPC sera payée à 350 F CFA cette année, soit 50 F CFA de plus que l’année passée. L’année prochaine, ce montant passera à 400 F CFA. L’examen du Baccalauréat n’est pas en reste. La correction de la copie revient à 450 F CFA cette année contre 400 F CFA l’année passée. Elle passera à 500 F CFA en 2018.

En rappel, le gouvernement a entamé depuis le 23 février des négociations avec la Coordination nationale des Syndicats de l’éducation sur la revalorisation des prises en charge servies lors des examens scolaires organisés par le MENA. Ce qui a abouti à ces résultats qui satisfont tous les acteurs.

385.000 candidats prendront part à l’examen du CEP, 286.000 candidats pour les examens du post-primaire et du secondaire et 75.000 candidats passeront l’examen du BAC cette année.

A T

This Post Has Been Viewed 247 Times