France_road_sign_AB4.svgPlus qu’un lieu d’apprentissage, l’école primaire A de Wemtenga est devenue au fil des ans, un véritable carrefour institutionnel. Servant à la fois de bureau de vote lors des élections, elle est aussi mise à contribution pour l’organisation de divers événements sur le plan national.

C’est donc avec regrets que bien de gens ont constaté qu’avec le temps, la cour intérieure de cette école qui a formé de nombreux cadres, a pris les allures d’un marché noir vers lequel convergeaient toutes sortes de trafiquants.

Consommateurs de drogue, fraudeurs, affairistes de tout crin s’y donnaient régulièrement rendez-vous. Pour traiter de leurs deals obscurs. Que dire alors de ces couples qui profitaient allégrement des coins et recoins de la bâtisse pour s’adonner à  des ébats sexuels en plein air ?  Il n’est d’ailleurs pas rare qu’au petit matin,  les écoliers et leurs enseignants découvrent sur place et avec effarement des préservatifs usagers jetés dans la cour.

Les parents d’une écolière racontent ainsi avoir  découvert un jour, par hasard, dans le cartable de leur progéniture, un nombre important de capotes déjà utilisés. L’écolière croyait probablement avoir affaire à des jouets.

Pendant longtemps la question d’une reconstruction du mur d’enceinte de l’école, entamée mais pas achevée, revenait sans cesse dans les demandes exprimées par une partie des habitants du quartier.

Il faut croire alors que désormais la question est résolue puisque depuis quelques temps, un (mystérieux) donateur,  a semble-t-il pris en charge le relookage extérieur de ladite école. L’Etat ? Un mécène ? Un commerçant ou un entrepreneur ? Bref les supputations vont bon train sur l’identité probable du donateur (ou de la donatrice) qui reste pour le moment étonnement silencieux.

Une chose est sure en revanche, c’est que tout le monde à Wemtenga semble être apparemment d’accord au sujet de la pertinence du projet. C’est le contraire qui aurait été étonnant. Même s’il est évident qu’au fond d’eux-mêmes, certains auraient sans doute préféré que rien ne change.

Jules SIMON

Infowakat.net

This Post Has Been Viewed 425 Times