Devant les députés le 14 avril 2017, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a prononcé le discours sur la situation de la Nation. Il a avancé des chiffres qui sont en contradiction avec d’autres tout aussi officiels. Retenons seulement le chiffre sur le taux de croissance économique.

Paul Kaba Thiéba à l'AN
Paul Kaba Thiéba à l’AN

Paul Kaba Thiéba a déclaré à ce propos que: «Notre pays va mieux parce que la croissance de l’économie nationale, en ressortant à 6,2% en 2016 est au potentiel, ce qui laisse augurer une croissance encore plus forte en 2017».

Pourtant, il y a 03 mois de cela, précisément le 12 janvier 2017, Rosine Coulibaly/Sori, la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, a donné au cours d’une conférence de presse bilan de l’année 2016, un chiffre bien en deçà de celui du Premier ministre. Rosine Coulibaly/Sori avait indiqué que «malgré le contexte difficile, le Burkina table sur un taux de croissance économique de 5.4% contre 4% en 2015». Il serait difficile de convaincre les citoyens qu’en 03 mois le taux de croissance a augmenté de 0,8%.

Nous sommes allés à la recherche des bons chiffres. Ceux de la ministre étaient provisoires et ont fait l’objet d’une révision par les experts. Finalement, c’est un taux de 5,9% qui a été arrêté pour le Burkina en 2016. D’où est alors sorti le faux chiffre du Premier ministre? A quelle fin le taux de 6,2% a été avancé?

Mystère et boule de gonré, pour emprunter á feu notre confrère Pierre Tapsoba de L’Obs paalga.

A.T.

http://lesechosdufaso.net/

This Post Has Been Viewed 140 Times