Retenez bien ceci : un vêtement neuf n’est pas un vêtement propre. Lorsque vous achetez un accessoire vestimentaire neuf, vous vous dites quelques fois : « Bah, je peux le porter directement sans forcément le laver. Ce n’est pas bien grave ». Au contraire, ce geste peut vous causer bien d’ennuis.

Avez-vous seulement pensé au nombre de gens qui ont essayé la jolie robe ou la veste en velours sur lequel vous avez jeté votre dévolu ? Tout dépend du temps que ce vêtement a passé dans le magasin. Il se pourrait que ce soit quatre, cinq ou six personnes, mais aussi de dizaines et même plus. Pouvez-vous être à votre aise dans un vêtement essayé par ne serait-ce qu’un seul inconnu ? La question mérite d’être posée.

D’après des examens effectués par Philip Tierno, professeur de microbiologie et de pathologie à l’Université de New York, sur des vêtements exposés en boutique (hauts, pantalons, robes, maillots de bain, sous-vêtements, etc.), il a trouvé des norovirus, des bactéries telles que des streptocoques et des staphylocoques, et même des matières fécales. En effet, tous ces germes sont déposés sur les vêtements par trois moyens : la peau, le système respiratoire (le nez et la bouche) et l’anus. Ainsi, quand vous êtes au contact de ces vêtements contaminés par votre bouche, vos yeux ou votre nez, vous courez un risque de contamination.

En outre, de nombreux vêtements sont aussi traités avec des agents chimiques et des colorants qui peuvent provoquer des irritations ou autres réactions allergiques.

 

Source : TogoTopInfos.com

This Post Has Been Viewed 141 Times