Anne Yanogo de son nom d’artiste Annya vient de mettre sur le marché discographique son premier album intitulé «Cueille-moi». La révélation a été faite mercredi lors d’une conférence de presse dédicace devant un parterre d’invités, de parents, d’amis et de journalistes.


La révélation a été faite lors d’une conférence de presse dédicace

Une nouvelle voix vient de rejoindre la sphère musicale burkinabè. Il s’agit de la jeune Annya qui vient de marquer son entrée avec son album «Cueille-moi». Cet album de belle facture a connu la participation des artistes tels que Iska, Benhilde et Yepmelodyne El Arthuro et a été produit entièrement par le label Saphire Sound Prod dont le PDG est Arthur Dimzouré, l’un des grands pianistes connu dans le milieu religieux.

Dimzouré a décidé de produire Annya quand cette dernière lui a fait cas de son rêve de devenir chanteuse. «C’est ma petite sœur de l’église et maintes fois elle me disait qu’elle composait», a-t-il révélé. A chaque fois, renchérit Annya, je lui parlais de mes compositions mais il ne me prenait pas trop au sérieux jusqu’au jour où il a écouté la chanson. «C’était lors de l’évangélisation de notre église et c’était la première fois que j’ai chanté le titre de l’album Cueille-moi. Quand il a écouté, il m’a proposé de venir on va essayer et c’est de là que c’est parti», a-t-elle expliqué.


Une nouvelle voix vient de rejoindre la sphère musicale burkinabè

Inspiré par le Saint-Esprit, cet opus de dix titres a une coloration particulière vu les textes d’adoration qui laissent transparaître une grande envie de la chanteuse d’extérioriser son monde spirituel et de conseiller sa génération.

«Cueille-moi», est donc un moyen pour l’artiste de demeurer toujours dans la présence du Seigneur. «Si le Seigneur me cueille, je sais que je vais réussir dans tout ce que je ferai», est-elle convaincue.

A travers les titres, «Faire ton œuvre», «Cueille-moi», «Je t’adore ftBenilde», «Alléluia amen», «L’os de tes os ft Alain Giress», «TallTeenbo», «J’avance ft El-Arthuro et Iska», «Lèves-toi et brille ftYepmelodyne», «Waogre», «Alléluia amen Remix», Annya invite les gens à adorerDieu.

A l’entendre, l’objectif premier recherché à travers cet album est de gagner des âmes. «Je demande à toute personne qui va écouter la chanson, de ne pas écouter la voie qui chante, mais d’analyser les mots de chaque chanson parce que mon objectif, c’est de gagner des âmes, que les gens se réjouissent en écoutant mon œuvre».

Pour permettre à l’artiste de s’imposer dans ce milieu, son manager, Mahamadi Balima a décliné sa stratégie. «Nous allons d’abord essayer de positionner l’artiste sur le plan national et à partir du deuxième semestre nous allons la placer  à l’international».

Benjamine d’une famille de cinq enfants, Annya est étudiante en anglais et contractuelle à Compassion international. Chanteuse depuis l’âge de six ans, elle fait partie du groupe musical de son église à Samandin. En 2014, elle fut vainqueur de la harpe de l’excellence avec le groupe reohoboth.

Madina Belemviré

This Post Has Been Viewed 202 Times