zeph-salifDECLARATION DU MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRES

SUR LES ALLEGATIONS DU PRESIDENT DE L’UPC

C’est avec étonnement que le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a appris dans la presse  les graves accusations fallacieuses et infondées de l’UPC.

En effet, le Président de l’UPC Zéphirin DIABRE affirmait dans une conférence de presse le 09 octobre 2017, que la situation de crise que vit son parti est l’œuvre du MPP notamment de son défunt président Salifou DIALLO qui aurait manœuvré  à la dislocation de l’UPC en vue des élections de 2020.

Le MPP ne se reconnait pas dans ses graves accusations et met au défi le président de l’UPC de fournir les preuves de ses allégations. Le MPP est d’autant plus étonné et scandalisé que l’accusation est portée contre feu  Salifou DIALLO.

La décence voudrait qu’on ne charge pas  une personne qui n’est plus de ce monde et qui ne peut pas se défendre. Nous demandons à Monsieur Zéphirin DIABRE de laisser l’âme de Salifou DIALLO  reposer en paix.

Le MPP affirme que la politique est encadrée par des valeurs morales, éthiques et juridiques et par conséquent un homme politique responsable devrait éviter des déclarations à l’emporte-pièce.

Le MPP travaille au renforcement de la démocratie dans notre pays et s’attèle à la mise en œuvre du programme du Président du Faso pour lequel il a reçu le mandat du peuple.

Le MPP ne se laissera donc pas divertir et invite les hommes politiques à plus de responsabilité.

 

Nous demandons au président de l’UPC et par ailleurs chef de file de l’opposition à accepter d’assumer ses responsabilités dans les crises que traverse son parti plutôt que de chercher des boucs émissaires.

Le MPP n’est mêlé, ni de près, ni de loin, à la crise de gouvernance que vit son parti.

 

Dans la consolidation de notre démocratie nous souhaitons que la sérénité revienne dans ce parti.

Par ailleurs, le MPP déplore le déferlement de violences à l’encontre des élus incriminés de ce parti qui sont de nature à remettre en cause les acquis démocratiques de notre pays et l’institution parlementaire en particulier.

Le MPP invite Monsieur Zéphirin DIABRE, président de l’UPC et de surcroit chef de file de l’opposition, à respecter les lois de la république et à recourir aux procédures judiciaires et constitutionnelles de règlement des litiges dans le cadre de l’état de droit et à inviter ses militants au calme et à la retenue ; il y va de la paix sociale.

 

Le Bureau Exécutif National,

This Post Has Been Viewed 411 Times