guiAu cours d’une audience, à New York, le 20 septembre 2017, le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré et son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, ont convenu d’impulser un nouvel élan à la coopération bilatérale.
Le Burkina Faso et la Guinée équatoriale veulent rendre leur coopération plus dynamique, particulièrement en matière d’énergie. Ainsi, en ont décidé les présidents des deux pays, Roch Marc Christian Kaboré et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à New York, où ils se sont rencontrés en marge de la 72e Assemblée générale des Nations unies. « Nous avons des accords de coopération entre nos deux pays, mais il manque la matérialisation », a expliqué l’Equato-guinéen, à sa sortie d’audience. Le président Kaboré de préciser : « Nous avons signé un mémorandum pour l’approvisionnement en gaz, l’objectif étant, à terme, d’utiliser le combustible au lieu du fuel pour nos centrales, afin de réduire les coûts de production de l’énergie ». Le pays des Hommes intègres entend donc tirer profit des grandes réserves de gaz du partenaire, la Guinée équatoriale. En retour, a poursuivi le chef de l’Etat, le Burkina Faso a des produits qu’il peut exporter vers la Guinée équatoriale tels que les légumes, les fruits, le bétail.
En la matière, il a fait savoir que des réflexions sont en cours pour relever ces défis logistiques que cela peut poser.
En somme, a dévoilé Roch Kaboré, l’audience de New York a été une occasion pour  remercier son collègue de Guinée Bissau pour cet accord entre les deux Etats.
Elle lui a également permis de signifier à son hôte sa disponibilité à relancer la commission mixte entre les deux pays, au profit des deux populations.
Koumia Alassane KARAMA
Envoyé spécial à New York
http://www.sidwaya.bf/

This Post Has Been Viewed 138 Times