qnetDans ses tournées habituelles hors de la capitale, Kantigui a appris que la brigade territoriale de Ziniaré ne désemplit pas. En effet, selon sa source, depuis le mardi 30 août 2017, la structure enregistre  des plaintes de plusieurs centaines de jeunes. L’ informateur a soufflé à Kantigui que ces jeunes  seraient victimes d’une arnaque de QNET. De ce qui se dit, les victimes auraient payé une caution de 400 000 F CFA comme frais d’adhésion à la société qui leur avait promis monts et merveilles. Après le versement, ils ont été informés qu’à l’issue d’une brève formation, un travail leur serait  confié et ils devraient percevoir 450 000 F CFA chaque semaine.
Au regard de cette proposition alléchante, plusieurs centaines de jeunes ont adhéré au projet.  Malheureusement, leur espoir s’est très vite assombri, puisque le gain rapide annoncé n’est jamais arrivé. Et c’est pour rentrer dans leurs droits qu’ils ont décidé de porter plainte contre les responsables de la société. C’est ainsi que depuis lors, la brigade territoriale de gendarmerie  de Ziniaré, reçoit chaque jour plusieurs plaintes des infortunés. Face à la situation, les pandores ont promptement agi et les responsables du projet ont été interpellés et déférés à la Maison d’arrêt et de correction de Ziniaré. En attendant que la gendarmerie fasse le point sur cette affaire, c’est le désarroi pour ces jeunes. Kantigui constate avec regret que malgré la mise en garde du Ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), des personnes continuent de tomber dans le piège des marchands d’illusions.
Sidwaya

This Post Has Been Viewed 1,034 Times