kabamouLa cuvette de la Maison du peuple refuse des militants du parti au pouvoir (Mouvement du peuple pour le progrès, MPP) à la faveur de l’Assemblée générale de sa direction politique nationale, ce samedi, 22 septembre 2018. Cette instance, elle-même, s’inscrit dans le cadre de la rentrée politique 2018 du parti, qui s’étend du 15 au 27 septembre 2018. Plusieurs activités sont inscrites à ce rendez-vous annuel et la présente assemblée générale en est le clou.

Membre du bureau politique national du MPP, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a saisi le cadre de l’assemblée générale pour parler des activités de son gouvernement.Le chef du gouvernement apprécie le travail abattu par son équipe pour répondre aux aspirations du peuple. « Quand j’écoute les gens de l’opposition parler, je me demande si on est dans le même pays », fustige le Premier ministre, qui précise qu’à l’arrivée du régime Kaboré, « l’économie était à terre, à l’arrêt ».

Sur le plan sécuritaire, Paul Kaba Thiéba a rappelé à l’opposition que la trentaine d’années de gestion du régime Compaoré a désarticulé l’armée. Il a ensuite soutenu qu’un travail est en train de se faire à ce niveau également par le gouvernement. 
M.Thiéba salue aussi les efforts déployés par son gouvernement dans tous les secteurs de la vie nationale.

« Ce que nous faisons, ce n’est pas une course de vitesse, c’est une course de fond. Le gouvernement travaille, n’en déplaise à ceux qui n’ont pas d’yeux pour voir. (…). Il faut de la patience et de la persévérance », invite Paul Kaba Thiéba. C’est pourquoi demande-t-il l’accompagnement de ses camarades militants dans la mise en oeuvre du programme quinquennal.

Selon ses explications, le bilan du président Roch Kaboré plaide en sa faveur. C’est pourquoi, il a « maté » les critiques à charge des adversaires politiques. « L’opposition va rester encore dans l’opposition pendant 50 ans », a martelé ce cadre du parti au pouvoir, Paul Kaba Thiéba.

Lefaso.net