44987457_884474021742695_973125630906335232_nDepuis son exil en octobre 2014, il est ressorti des coulisses que l’ex président du Faso qui réside en terre Eburnie semble ne pas se reposer. Il multiplie les rencontres avec ses anciens camarades. Au nombre des personnes qui lui ont rendu visite, il y a, Nana Thibault, le président du parti du Rassemblement démocratique et populaire. De retour au pays, il a rendu visite au premier responsable de la cour royale de Ouagadougou.

En effet, une équipe conduite par Nana Thibault a été reçue en audience par le au Mogho Naaba le dimanche 28 octobre 2018, au palais royal. Il s’est agi de remettre au Naaba Baongho, un message de l’ex président burkinabè vivant en exil du côté de la lagune Ebrié.

A sa sortie d’audience, l’homme qui lancé il y a quelques mois de cela, l’idée de retour de Blaise Compaoré, que sans l’unité nationale, sans la réconciliation, le pardon et une justice vraie, aucun pays sortie d’un tel soubresaut ne peut connaître la paix. Il a confié que dans le message, l’ex président burkinabè a indiqué qu’il avait la nostalgie de son pays Burkina et aussi celle du 37ème empereur des Mossé. « Blaise Compaoré m’a dit de dire au Mogho Naaba que ce qui lui manque aujourd’hui depuis Abidjan, c’est son pays et le fait d’être loin de sa majesté lui dérange énormément », c’est entre autres, le substrat du message de Blaise Compaoré.

Nana Thibault a aussi laissé entendre que s’il y a une persistance des attaques armées, c’est parce que la fracture sociale est très importante. « Qui pouvait croire que le Burkina pouvait vivre les hordes des terroristes ? », s’interroge-t-il ? C’est pourquoi dit-il, il faut travailler pour qu’il y ait l’entente au Burkina Faso. En outre, il indiqué qu’il sortira dans les jours à venir sur toute l’entendue du territoire pour demander aux Burkinabè de rester et prôner la réconciliation afin de pouvoir vaincre la barbarie des terroristes.