sextBeaucoup de couples à travers le monde ont du mal à concevoir pour différentes raisons et leur vœu le plus précieux est de vivre les joies de la parentalité. Certains finissent du coup par désespérer à partir d’un certain âge puisque les chances d’avoir un enfant baissent drastiquement au-delà de la quarantaine, ils se mettent du coup à envisager des alternatives comme l’adoption par exemple. Mais l’histoire de ce couple est capable de redonner espoir à ceux qui perdent espoir.

Comment un couple vit la difficulté de concevoir ?

Pour plus d’une femme, la frustration ressentie vis-à-vis du fait de ne pas pouvoir tomber enceinte ne vient pas seule puisqu’elle est accompagnée d’un sentiment de culpabilité de ne pas pouvoir permettre à son conjoint de devenir père. Dans les situations où le problème de fertilité vient de l’homme, c’est lui qui subit la sensation de culpabilité, sachant qu’au cas où certains traitements peuvent aider, ce sera à la femme et non à lui de les prendre. Il arrive donc assez fréquemment que les couples finissent par s’enfermer dans une bulle négative emplie de désespoir, de larmes, de mauvaise humeur et de tristesse au quotidien. A un tel rythme, la relation elle-même s’en trouve perturbée voire menacée.

Les choses deviennent compliquées lorsque le désir de concevoir devient vital voire obsessionnel, ce qui signifie que le couple se concentre sur cet unique objectif et sur rien d’autre. Par conséquent, faire l’amour devient un acte pratiquement machinal, technique, dénué de toute magie ou charme. Les rapports sexuels deviennent alors planifiés et la spontanéité n’a malheureusement plus sa place dans la vie intime du couple, ce qui veut dire aussi que tout ce qui faisait que cet acte soit attrayant n’est plus, à savoir le plaisir, les frissons, les fantasmes et ainsi de suite. Le stress et la tension viennent alors porter le coup de grâce. Par conséquent, la sexualité entre les deux partenaires s’essouffle de jour en jour.

Un couple qui en a vu des vertes et des pas mûres

Après l’échec cuisant par lequel leurs quatre premiers essais se sont soldés. Allyson et Tony Ponto, tous deux originaires du Minnesota, ont décidé de se tourner vers la fécondation in vitro (FIV). Comme les chances de réussite n’étaient que de 30%, les médecins ont implanté 3 embryons. Une aventure qui ne venait qu’après 10 dures et longues années de problèmes incessants de fertilité et de 4 fausses couches. Mais les deux ne s’attendaient pas du tout à ce qui allait suivre.

perdu 4 bébés

6 semaines après la séance de FIV, une analyse a été effectuée et le résultat était épatant, puisqu’on ne pouvait pas voir qu’un bébé, ni deux mais trois ! Le couple était tout simplement très heureux !

Peu de temps après, le médecin s’est tourné vers les deux futurs parents et a dit : « non en fait, ce n’est pas tout à fait exact. » car le scan a mis en évidence la présence d’un quatrième bébé. Le couple des Ponto attendait du coup des quadruplés et ils avaient vraiment du mal à y croire ! Sans oublier qu’aux Etats-Unis, seuls 228 quadruplés voient le jour pour un ensemble de 4 millions de naissances. Ce qui signifiait que le couple venait de recevoir un cadeau exceptionnel.

perdu 4 bébés

Une patience qui a fini par payer

Les deux ont alors réalisé que leur lutte contre l’infécondité qui aura duré 10 ans n’aura pas été vaine, puisqu’ils étaient sur le point d’être les parents de 4 jolies petites filles. C’était le 4 Juillet 2017, un jour inoubliable pour Allyson et Tony.

Ce jour-là Olivia, Morgan, Carolyn et Anna seront nées par césarienne en seulement 4 minutes ! Anna était la plus légère de toutes avec ses 1,1 Kg. La plus lourde était Carolyn, avec un poids de 1,5 Kg.

perdu 4 bébés

Il n’y a aucun doute sur le fait que le voyage vers la parentalité que ce couple a fait a été parsemé d’embûches, étant donné qu’Allyson a dû recevoir toute une série de traitements pour la fertilité ainsi que cinq tentatives d’insémination intra-utérine (IUI).

perdu 4 bébés

Le parcours de ce couple est digne de servir d’exemple à tous ceux qui peinent à avoir une progéniture. Allyson et Tony se sont montrés aimants et solidaires l’un envers l’autre tout le long du chemin et leur amour et persévérance ont été récompensés par 4 filles belles et en bonne santé.

Santé+ Magazine – Le magazine de la santé naturelle