qQNet, un réseau d’escrocs aux pratiques peu recommandables !? Longtemps, la question a taraudé les esprits des Burkinabè. Mais depuis quelques jours, il y a comme une éclaircie dans cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Dans une circulaire datée du 16 mars 2017 adressée aux gouverneurs des régions, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, a demandé aux exécutifs de faire entreprendre des actions d’information et de sensibilisation afin d’attirer l’attention des populations sur « les dangers qu’elles encourent en se laissant aller à des solutions de facilités ».

Connue pour être une société de vente directe dans le monde, QNet n’a pourtant pas bonne presse au Burkina Faso où elle s’est officiellement implantée en 2011. Depuis quelques années, ils sont nombreux ceux qui rêvaient de remplir leur compte en banque mais qui, au finish, se seraient fait arnaquer par certains membres de cette société. Leurs témoignages sur les forums et dans les médias ont alimenté les débats amenant souvent les responsables de QNet à publier des démentis.

L’on se rappelle encore ce témoignage de O. Louise, une citoyenne qui avait attiré l’attention de l’opinion publique et du directeur général de la police nationale sur les activités que menait la société QNet. Dans sa lettre ouverte publiée le 18 janvier 2012 par lefaso.net, elle affirmait que le système pyramidal promu par la société n’était qu’une « escroquerie pure et simple ». De quoi sortir les responsables de QNet de leurs gongs pour balayer du revers de la main ces « fausses allégations ». Car selon eux, QNet n’est pas une « structure pyramidale » basée sur le recrutement de nouveaux adhérents mais plutôt une société de vente directe qui vit exclusivement de la vente de produits composés de matériels de téléphonies, de montres et bijoux, de produits de forfait de vacances et de voyages, etc. Et pour ce qui est des articles anti-QNet sur internet, les responsables pensent qu’ils auraient pu être publiés par des compétiteurs ou des individus qui n’ont pas eu du succès dans la vente directe.

Ça, c’était il y a cinq ans. Aujourd’hui, les lignes semblent bouger avec la circulaire envoyée par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation aux 13 gouverneurs pour les mettre en garde des « effets négatifs » liés aux pratiques peu recommandables dont sont auteurs certains indépendants de l’association QNet. « En effet, explique Siméon Sawadogo, à travers des fiches, ces derniers parviennent à proposer à de jeunes Burkinabè souvent issus du milieu rural, d’adhérer à cette association et à convaincre d’autres personnes d’y adhérer également contre de grosses retombées financières. Ces réseaux d’escrocs parviennent ainsi à faire de nombreuses victimes car des personnes de bonne foi mais avides de gain facile s’adonnent à la vente de leurs biens précieux (bœufs, céréales, etc) pour y adhérer et se font ainsi gruger ».

Cette sortie de l’autorité n’est-elle pas tardive ? Pourquoi avoir attendu « si » longtemps pour sortir d’un mutisme presque coupable ? Si QNet a réussi à étendre son réseau et peut se targuer d’avoir plus de 10 000 représentants indépendants au Burkina Faso, à qui la faute ? La négligence des autorités ou le goût effréné des Burkinabè pour le gain facile ? L’un dans l’autre, les victimes ne sont pas à plaindre. Leur désillusion servira de leçon aux amateurs des raccourcis prêts à tout pour sortir de leur situation de « misère ».

Qu’à cela ne tienne, les actions d’information et de sensibilisation demandées par le ministre Siméon Sawadogo doivent débuter le vite possible au niveau provincial et communal. Et en plus de dénoncer, l’autorité doit quitter son état de passivité, mener des investigations pour situer les responsabilités. Car une chose est de mettre en garde les populations, une autre est de sévir quand il le faut.


Lire aussi :

– Société QNet : Lettre ouverte à l’opinion publique et au Directeur général de la police sur des risques d’arnaque

– Société QNet : Droit de réponse à la lettre ouverte à l’opinion publique et au Directeur général de la police

– QNet arnaque pyramidale


HFB
Lefaso.net

This Post Has Been Viewed 976 Times