v81L’on se rappelle de bonne mémoire, cette affaire de véhicule en circulation avec une fausse immatriculation qui a fait couler beaucoup d’encres, le mois de février passé. Des dernières nouvelles qui nous sont parvenus, la belle et propre France risque de se salir dans cette affaire.
En effet, il sied de rappeler que c’était dans une annonce rendue publique le 2 février 2018, que les services de la Communication et des Relations publiques de la direction générale de la Police nationale du Burkina Faso, avait lancé un avis de recherche d’un véhicule Toyota Land Cruiser V8, de couleur blanche, immatriculé 61710040 BF. 
Suite à l’avis de recherche lancé par la Police, sustenté par la collaboration agissante des populations, le véhicule en question avait été localisé et retrouvé, 30mn après.
Mais de source concordante, nous avons appris que le véhicule a purement et simplement été remis en circulation, pire, appartiendrait à un service de renseignement français basé dans le pays des hommes intègres. 
« La cerise sur le gâteau », c’est que ce service à la solde de la France, ne collabore pas avec les Forces de Défense et de Sécurité burkinabè. Ce qui a prévalu, l’avis de recherche.
Pour quelles raisons ? Que diable fait un service de cette nature dans le pays des hommes intègres ? Sur quoi et sur qui se renseigne ce « supra » service .?

Voyez-vous, lorsqu’une partie de l’opinion s’acharne et s’égosille de façon incessante a avancé que la France est souvent mêlé, dans des affaires peu catholique, sous nos cieux.

Hermann Guingané

http://zoodomail.com

This Post Has Been Viewed 2,787 Times