blaiseC’est enfin une réalité. La rencontre entre l’ancien Président Blaise Compaoré et la délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation (Coder) a eu lieu, mardi 11 avril à Abidjan. La délégation conduite par Ablassé Ouédaogo a échangé avec le président déchu sur les questions de paix, de sécurité, de stabilité etc. Il a été joint par radio oméga depuis Abidjan.

« Nous avons trouvé l’ancien chef d’Etat bien en forme. Tout au long de notre entretien, il était très souriant. On pourrait sans doute comprendre qu’il a démontré qu’il était sans amertume et qu’il avait pardonné » a confié Ablassé Ouédraogo, joint au téléphone depuis Abidjan.

A en croire le président du parti politique ‘Le Faso Autrement’ qui a participé à l’insurrection populaire ayant entrainé la chute de Blaise Compaoré, à l’entame de leurs échanges, il a souhaité bien de choses à ses compatriotes du Burkina, la paix, la sécurité, la stabilité et la convivialité. L’entretien avec Blaise Compaoré aura duré trois heures d’horloge à Cocody dans sa résidence. Cette démarche, selon Ablassé Ouédraogo est la suite des rencontres initiées par la Coder avec les anciens chefs d’Etat, le président du Faso Roch Kaboré, celui de l’Assemblée nationale, de la Transition, les responsables des structures syndicales, etc. depuis la mise en place de la Coalition en octobre 2016.

« Nous avons présenté au Président Compaoré les objectifs et les missions de la Coder qui répondent à la nécessité d’aller à la réconciliation nationale » confie Ablassé Ouédraogo à radio oméga. Blaise Compaoré a dit, à l’entendre, adhéré entièrement à cette démarche car pour lui, rien ne peut se construire si la Nation n’est pas réconcilier. Le peuple, a-t’il ajouté, doit se retrouver pour revenir sur des bases saines pour relancer le pays.

« Nous, nous sortons très très réconforté, très encouragé très enrichie de ce entretien » s’est réjouit l’ancien président de la Coder qui estime qu’après ces différents entretiens, l’adhésion des structures, bref…de tous les burkinabè, le Burkina réussira cette réconciliation. C’est dire, poursuit-il, que le Burkina est sur la bonne voie, reste l’amorcer avec la volonté politique. La délégation de la Coder conduite par quatre présidents de partis rentrent, selon Ablassé Ouédraogo très satisfaite de sa rencontre avec l’ancien chef d’Etat du Burkina, Blaise Compaoré.

 

Radio Oméga

This Post Has Been Viewed 423 Times