sangoAbdoul Karim Sango: « C’est abuser des insurgés que de faire croire que Djibril ne devrait pas bénéficier d’une liberté provisoire »

Dans quel pays sommes nous là ? Le juge rend une décision de justice accordant une liberté provisoire à un citoyen conformément à la loi, on n’est pas content on appelle à manifester sans tenir compte des procédures en la matière.

Mais Djibril a les mêmes droits que tous les citoyens burkinabé et à ce titre il peut bénéficier d’une liberté provisoire si le juge estime que les conditions sont réunies. Et c’est le cas ici quand on examine les motifs allégués. Cette démarche qui pousse a une justice sélective n’a rien avoir avec l’insurrection, c’est de la manipulation et de l’opportunisme.

C’est abuser des insurgés que de faire croire que Djibril ne devrait pas bénéficier d’une liberté provisoire. Je suis un insurgé et j’assume pleinement cette partie de notre histoire, mais nous devons éviter d’instrumentaliser les institutions contre des catégories de citoyens. Combien de personnes impliquées dans le putsch ont-ils bénéficié de liberté provisoire?

Pourquoi les gens s’ offusquent d’une simple liberté provisoire accordée à une personne alors que l’on n’entend aucune voix pour demander que soient jugées les personnes qui ont assassiné nos martyrs des 30 et 31 octobre 2014.

On ne sait même pas si un premier acte de procédure a été posé dans ce dossier. Et des gens fortement impliqués se la coulent douce à l’étranger après avoir pillé et torpillé notre transition. Ces derniers se promènent a travers le monde sans la moindre procédure d’extradition lancée contre eux. C’est ça votre idéal de justice! Il faut en voir honte et afficher un profil plus modeste. Battons nous au nom des principes, c’est la seule façon de construire une nation forte et prospère!

This Post Has Been Viewed 480 Times