Le sucre, consommé à trop fortes doses a des effets néfastes sur le cerveau et affecterait nos mécanismes d’apprentissage et de mémoire. On pense que l’excès de sucre pourrait également entrainer des états dépressifs et des troubles de l’anxiété à l’adolescence. Pourtant, on en consomme bien trop ! Car même si on n’a pas l’impression d’en consommer tant, il faut savoir que la plupart des sucres sont « dissimulés » dans des aliments transformés. Comment reconnaitre ces sucres cachés ?

Reconnaitre les aliments qui contiennent trop de sucre

Si cela peut paraitre logique, ça ne fait pas de mal de le rappeler !

D’énormes quantités de sucre sont consommées à travers les gâteaux, les pâtisseries, la confiture, la pâte à tartiner, le chocolat, les biscuits, les desserts laitiers et les sodas et jus de fruits.

Par exemple, on compte environ 4 grammes de sucre dans un carré de chocolat au lait, 30 grammes de sucre dans une canette de jus de fruits, 440 grammes dans un pot de Nutella… Tout en sachant que l’OMS recommande de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour.

Savoir que salé ne signifie pas « pas sucré » !

Vous pensez que les biscuits apéritifs ne sont pas sucrés ?

Faux ! On trouve du sucre dans tous les biscuits apéritifs (sirop de glucose, fructose), dans les sauces mayonnaise et ketchup, dans les pizzas surgelées, dans les carottes râpées, le pain de mie, les soupes industrielles, les vinaigrettes…

De manière générale, retenez que quasiment tous les plats préparés contiennent du sucre.

Décoder le jargon industriel

Le meilleur moyen de savoir si les aliments transformés que vous achetez contiennent du sucre est de connaître les types de sucres et les nombreux pseudonymes que les industriels aiment employer…

On va par exemple retrouver :

– Dextrine ;

– Dextrose ;

– Fructose ;

– Sirop de maïs à forte teneur en fructose ;

– Galactose ;

– Glucose ;

– Miel ;

– Concentré de jus de fruit ;

– Amidon hydrogéné ;

– Maltose ;

– Mannitol ;

– Sirop d’érable ;

– Mélasse ;

– Polyols ;

– Saccharose…

Eduquer, cuisiner et manger « en conscience »

Il peut être intéressant de convertir en morceaux de sucre la quantité indiquée sur l’étiquette. On se rendra ainsi plus facilement compte de la quantité qu’on s’apprête à consommer.

Ensuite, pour éviter de consommer régulièrement du sucre sans même en avoir conscience, la meilleure chose à faire est de cuisiner soi-même, avec des produits frais ! Cela permet aussi de retrouver le vrai goût des choses.

Enfin, d’un point de vue éducatif, il faut savoir qu’un gouter n’est pas forcément sucré, que les céréales industrielles sont beaucoup trop sucrées et qu’un verre de soda contient environ 8 morceaux de sucre ! Faire attention à tout cela c’est faire attention à la santé de son enfant !

 

 

Source : Autre presse