‘’Zeph, enlevez nous la honte’’, le message poignant de GOLO Amadou au Leader de l’UPC

Il ne se passe presque plus de jour sans que des voix ne s’élèvent pour presser le Chef de l’état Burkinabè, Roch Marc Christian KABORE, de prendre des mesures courageuses face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. Des anonymes, des politiques, des personnalités de la société civile…qui ne ratent aucune tribune pour interpeller le locataire  de Kosyam sur l’urgence de la situation.

Dans son adresse au Dr Zéphirin DIABRE lors du Giga-meeting de la fédération UPC-CI au Palais de la culture d’Abidjan, ce Samedi 09 Novembre 2019, le Secrétaire National pour la jeunesse de la fédération, GOLO Amadou, n’a pas mâché ses mots pour assommer les dirigeants actuels du Burkina Faso, dont il a dénoncé ‘’l’impréparation et l’immaturité’’. ’’Mr. Le Président, j’irai jusqu’à dire que mon pays est abandonné, livré à lui-même parce que victime de l’impréparation et de l’immaturité politique de ses dirigeants actuels, qui semblent n’avoir que dans leur escarcelle, que comme unique programme de gouvernement, la vengeance’’. Voilà qui est dit. Le MPP et ses alliés ne savent que faire du pouvoir, selon GOLO Amadou. Pour ce membre du bureau politique local de la fédération Ivoirienne de l’UPC, un seul personnage incarne l’espoir d’un retour à la normale au Burkina Faso. Il s’agit de Zéphirin DIABRE, qu’il va quasiment implorer de ‘’délivrer’’ son pays, aujourd’hui ‘’à l’agonie’’. ‘’Nous sommes affligés car notre douleur est grande et la honte nous affaiblit’’ s’est-t-il lamenté, avant de happer énergiquement son leader ‘’Zeph, enlevez-nous cette honte, ôtez nous ce masque que nous portons malgré nous’’.

 Un cri de cœur qui n’aura pas laissé insensible le Président-fondateur de l’Union pour le Progrès et le Changement, UPC, par ailleurs candidat déclaré à la Présidentielle d’Octobre 2020 qui sonnera la mobilisation de ses troupes en vue de la prise du palais de Kosyam par les urnes dans moins d’un an. La honte, ce sentiment transparaît chez bien de Burkinabè de Côte d’ivoire qui vivent mal, il faut le dire, la défiance humiliante que font subir chaque jour, les hordes islamistes aux Forces armées, dont des bataillons entiers ont déserté des pans entiers du territoire face à la furia des assaillants.

Netafrique.net

Related posts

Leave a Comment