Voici la raison pour laquelle vous devriez toujours avoir un paquet de sel dans votre poche !

La tension est considérée normale lorsqu’elle est inférieure ou égale à 120/80. Néanmoins, ces chiffres peuvent varier selon les personnes, leur rythme de vie et les activités qu’elles exercent. En dessous d’un certain seuil, la pression sanguine n’est pas assez élevée pour envoyer la quantité de sang nécessaire dans les vaisseaux sanguins, on parle alors d’hypotension artérielle.

Causes et symptômes de l’hypotension

L’hypotension artérielle n’est pas dangereuse, il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un symptôme qui se manifeste par une pression du sang relativement faible qui peut être soit passagère soit permanente. Elle peut être causée par la déshydratation, un alitement prolongé, du diabète, la prise de certains médicaments tels que les anxiolytiques et les diurétiques ou encore une insuffisance cardiaque ou rénale. L’hypotension s’accompagne le plus souvent de vertiges, de fatigue, de nausées voire d’évanouissement. Les capacités mentales peuvent aussi être altérées dans le sens où les personnes atteintes d’hypotension ont parfois du mal à se concentrer et à faire preuve de réactivité. 

Même si elle peut toucher des personnes de tout âge, les personnes ayant plus de 65 ans restent néanmoins celles qui en souffrent le plus. Les femmes enceintes sont également une cible, essentiellement celles qui doivent rester alitées de manière prolongée.

Il existe deux formes fréquentes d’hypotension 

  • L’hypotension orthostatique ou posturale, qui se manifeste après s’être levé trop rapidement d’une position allongée, assise ou accroupie et qui provoque des étourdissements voire une chute. 
  • L’hypotension postprandiale, qui surgit durant la digestion. Ce processus entraîne un afflux de sang vers l’estomac et provoque une baisse de la tension artérielle en causant vertige, nausées et évanouissement. Ce type d’hypotension est plus fréquent chez les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale et de la maladie de Parkinson.

Comment prévenir l’hypotension ?

Dans certains cas, il est possible de prévenir l’hypotension sans forcément faire appel aux services d’un médecin, il vous suffit juste d’adapter votre régime alimentaire afin d’élever votre niveau de pression sanguine et de manger salé. En consommant plus de sel – de préférence marin ou d’Himalaya – et en l’intégrant à votre régime alimentaire, vous augmenterez alors la quantité de liquide retenue dans votre organisme et augmenterez ainsi votre pression artérielle. Il est recommandé de manger des aliments salés dès le matin au petit déjeuner (beurre salé, fromage). Ce régime est évidemment déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque et celles souffrant d’insuffisance rénale. 

Pour compléter votre consommation quotidienne en sel, voici la recette très simple d’une boisson à préparer chez vous .

Ingrédients :

½ cuillère à café de sel
1 grand verre d’eau

Préparation :

Mélanger les deux ingrédients et boire le matin de préférence ; Il est important de noter que cette boisson agit très bien sur la tension artérielle sur une courte durée mais ne pourra pas la traiter sur le long terme. 

En plus de la consommation de sel, vous pouvez aussi avoir recours à certaines astuces de la vie quotidienne : 
– Buvez au maximum! Ne lésinez pas sur la quantité de liquides (non sucrés) à consommer quotidiennement, l’idéal en cas d’hypotension étant 3 litres par jour. Qu’il s’agisse d’eau, de jus de fruits frais, de thés verts ou de tisanes à base de plantes, n’hésitez pas à en boire sans modération. La quantité de liquide ingérée agit directement sur la tension artérielle, plus elle est importante plus la pression artérielle sera élevée.

Cela va de soi que la consommation d’alcool est à éviter car il altère les nerfs utiles à la contraction des vaisseaux sanguins lorsque la personne se met debout. Il peut également déséquilibrer le tronc cérébral et le cervelet et ralentir la performance cardiaque.

– Mangez plus souvent mais en petites quantités ! Comme mentionné auparavant, l’hypotension peut survenir durant le processus de digestion durant les 2 heures qui suivent le repas. Il est donc déconseillé de consommer des repas copieux car cela risque de provoquer une concentration du sang dans le tube digestif. Mangez moins mais plus souvent en espaçant vos repas durant la journée.

– Buvez du café ! Contrairement aux idées reçues, la caféine possède des bienfaits à condition de la consommer avec modération. Sur une courte durée, une tasse de café peut agir comme stimulant sur les récepteurs qui contrôlent la tension artérielle. Cependant, en cas de consommation excessive, les récepteurs sont régulés de façon négative et le café n’aura alors plus aucun effet. Il est recommandé aux personnes souffrant de problèmes cardiaques d’en consommer avec parcimonie car il est nocif pour le rythme cardiaque. Quant aux femmes enceintes, il leur est conseillé de limiter leur consommation à deux tasses par jour.

Quand faut-il consulter ?

Le plus souvent, les périodes d’hypotension ne nécessitent pas forcément d’intervention médicale, cependant si elles persistent et si le niveau de la pression reste bas, il est alors conseillé de consulter un médecin.

Par ailleurs, en cas d’hémorragie ou de septicémie, un cas d’hypotension grave peut survenir. Il est alors impératif d’avoir recours à des soins médicaux d’urgence.

Related posts

Leave a Comment