Voici la fréquence à laquelle vous devriez faire l’amour d’après votre âge

Source de plaisir et d’exaltation, la sexualité est également une arme indéniable pour préserver sa santé physique et mentale. Selon une étude réalisée par l’Institut Kinsey, relayée par nos confrères du magazine The Sun, l’âge détermine la fréquence des rapports sexuels entre les individus.

Selon l’Organisation mondiale de la santé « la santé sexuelle est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social en matière de sexualité ». Plusieurs études montrent que l’acte sexuel participe à l’épanouissement d’une personne. Mais il s’avère que selon l’âge, la fréquence optimale des rapports sexuels est différente.

À quelle fréquence devriez-vous faire l’amour ?

Entre 18 et 29 ans :

Selon l’étude, ceux qui ont entre 18 et 29 ans sont ceux qui font le plus l’amour. En effet, il semblerait que ces personnes s’adonnent à des rapports sexuels environ 112 fois par an, soit deux fois par semaine !
Ce constat montre que ce sont les jeunes adultes, actifs depuis peu ou toujours sous le statut d’étudiants, qui ont un maximum de relations sexuelles.

Entre 30 et 39 ans :

Les individus âgés entre 30 et 39 ans semblent moins actifs sexuellement. Les statistiques prouvent qu’ils font l’amour 86 fois dans l’année, soit environ 1.6 fois par semaine. Cette tranche d’âge caractérise généralement les personnes qui sont en couple, mariées ou non, qui vivent une relation stable et pensent à fonder une famille.

Entre 40 et 49 ans :

Selon l’étude, les personnes dont l’âge est compris entre 40 et 49 ans ont des relations sexuelles environ 69 fois par an, donc près de 1.4 fois par semaine. Cette catégorie d’âge comprend en général les personnes mariées, qui ont un ou plusieurs enfants, et qui travaillent pour assurer la stabilité de leur foyer.

Après 50 ans :

À partir de la cinquantaine, on observe une baisse de la libido. C’est en général à cette âge que survient la ménopause pour les femmes. Elles font alors face àdes changements hormonaux et voient généralement leur corps changer, ce qui entraîne moins d’excitation sexuelle. Les hommes n’échappent pas à la règle. Pour ces derniers, il devient aussi plus complexe d’avoir une érection sans être stimulés par leur partenaire. Cependant, les personnes âgées de plus de 50 ans peuvent entretenir une vie sexuelle épanouie si les partenaires établissent une communication bienveillante.

Pourquoi les relations sexuelles favorisent-elles notre épanouissement ?

Les experts mettent en évidence le pouvoir qu’exerce la sexualité sur la santé mentale et physique des individus.

Des effets anxiolytiques

Les gestes tendres tels que les étreintes ou les caresses stimulent une hormone connue sous le nom d’ocytocine. Cette dernière développe un attachement psychologique entre deux personnes. Selon une étude, cette hormone participe à la réduction du stress et à un apaisement mental. En outre, elle favorise un sommeil réparateur.

Des effets sur la santé cardiovasculaire.

Des rapports sexuels réguliers peuvent engendrer des effets similaires à une activité physique. Faisant travailler le cœur, l’acte sexuel renforce les muscles. Par ailleurs, la sueur favorise l’élimination des toxines présentes dans l’organisme. Selon une étude, les rapports sexuels protègent le cœur et diminuent le risque de développement de maladies cardiovasculaires.

Des effets sur la longévité

Faire l’amour pour vivre plus, voici la conclusions des experts. Selon un rapport du Royaume-Uni relayé par la Harvard Medical School, les hommes qui font l’amour trois fois par semaine ou plus ont enregistré un taux de mortalité inférieur de 50% par rapport aux hommes qui manquent d’activité sexuelle.

Des effets sur le bien-être général

Du désir ressenti à l’accès au plaisir, le sexe engendre une forte stimulation d’hormones. La motivation à s’adonner aux joies de la sexualité trouve son origine dans la sécrétion de dopamine dans le cerveau. Cette hormone active le système de récompense. Quand l’orgasme est atteint, ce sont les endorphines et la sérotonine, les hormones liées au plaisir, qui sont sécrétées. Elles permettent de ressentir une sensation de joie et de bien-être considérables.

Des effets sur le poids

Vous voulez perdre du poids mais vous n’aimez pas le sport ? Adonnez-vous aux plaisirs de la sexualité. En effet, faire l’amour est un exercice physique qui engendre une dépense calorique importante, selon le rythme et la fréquence établis. Tout comme le sport, l’activité sexuelle à elle seule ne fera pas des miracles sur votre silhouette. Mais si elle est combinée à une alimentation équilibrée, elle pourrait parfaitement être considérée comme un allié minceur. Selon une étude, faire l’amour permet de dépenser près de 85 calories.

Pour bénéficier d’une vie sexuelle épanouie, communiquez avec votre partenaire et n’hésitez pas à varier les plaisirs pour ne pas sombrer dans la routine. Et surtout, n’oubliez pas de vous protéger !

https://www.santeplusmag.com/

Related posts

Leave a Comment