Vie des partis : Le CDP-Yatenga affiche son soutien au président Eddie Komboïgo

La section provinciale du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a brisé le silence sur la vie du parti au Yatenga. C’était au cours d’une conférence de presse animée par son secrétaire général, Oumarou Barou Ouédraogo, le samedi 13 juillet 2019 à Ouahigouya.

Comme pour montrer leur unité et leur cohésion, tous les secrétaires généraux des sous-sections, les membres du bureau de la section et de la sous-section du CDP à Ouahigouya, ainsi que les militantes et militants, ont pris d’assaut la salle qui a abrité les échanges avec les hommes de médias. Entamée par l’intonation de l’hymne de la victoire du parti de l’épi et la daba, cette conférence de presse a été l’occasion pour le secrétaire général de la section du CDP-Yatenga de dresser le bilan des activités du parti depuis la tenue du 7e congrès en mai 2018.

En effet, Oumarou Barou Ouédraogo, l’animateur principal de cette rencontre, a tenu à rassurer l’opinion publique et les militants que le CDP-Yatenga va bien, en témoigne le fonctionnement normal des structure du parti. Il en veut pour preuve le renouvellement/structuration des instances du parti débuté depuis 2 mars 2019 par la section provinciale et qui a concerné par la suite les treize sous-sections et les comités de base. M. Ouédraogo n’a pas manqué de faire état de la crise interne qui secoue le parti, au plan local et national.

Pour lui, de crise, il n’en est rien en réalité. Il se justifie en ces termes : « Après la suspension de la tenue du congrès extraordinaire du 16 juin 2019 suite à la saisine de la justice par des militants du bureau exécutif, la direction du parti a convenu d’une séance de travail pour se conformer aux textes du parti. C’est lors de cette rencontre tenue le samedi 23 juin 2019 à Ouagadougou qu’une horde de personnes habillées de T-shirt à l’effigie du parti, a pris d’assaut la salle pour interrompre les travaux. Leur tentative a été vaine et, mieux, nous a réconfortés que le CDP est sur la bonne voie. »

La nécessaire sensibilisation des militants

L’occasion était belle pour le secrétaire général d’appeler tous les militants à ne pas céder à la violence car, de son point de vue, le CDP est un parti de paix et de tolérance. Il invite par ailleurs tous les militants à se conformer aux textes du parti. Réagissant à la crise au sein du parti au niveau local où des ténors comme Boureima Badini n’auraient pas pris part au renouvellement de la section, la réponse du premier responsable du CDP au Yatenga est sans équivoque : « Nous avons convié tout le monde. Sur les 62 militants qui avaient la qualité de participer à cette élection, 56 étaient présents et cinq absents excusés. Le quorum étant atteint, nous avons procédé à l’élection. »

Sur la question de la candidature du CDP à la présidentielle de 2020, Oumarou Barou Ouédraogo a fait savoir qu’en temps opportun, le CDP choisira son candidat. « Pour l’instant, nous, au CDP-Yatenga, soutenons le président du parti, Eddie Komboigo, qui a le devoir d’animer la vie du parti et de remobiliser les militants pour la reconquête du pouvoir en 2020 », a-t-il renchéri, tout en rendant un hommage appuyé à Blaise Compaoré, président d’honneur du CDP.

Cette rencontre avec les journalistes a été l’occasion de saluer la mémoire des militants disparus et de rendre hommage aux victimes de l’insécurité, notamment les Forces de défense et de sécurité (FDS), les populations civiles, les nombreux déplacés internes. Oumarou Barou Ouédraogo a également eu une pensée pour les exilés politiques.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment