USA: « nous devons affronter la haine juive partout dans le monde » (Trump)

Le président américain Donald Trump a fermement condamné l’antisémitisme mardi soir lors de son discours sur l’état de l’Union devant le Congrès, s’engageant également à affronter l’Iran et à tirer les leçons de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh qui avait eu lieu en octobre dernier.

« Nous ne détournerons pas les yeux d’un régime qui souhaite la mort de l’Amérique et menace de génocide contre le peuple juif », a déclaré Trump à propos de l’Iran alors que la République islamique avait averti lundi Israël d’une réaction ferme et « dissuasive » s’il continuait à attaquer ses positions en Syrie.

« Nous ne devons jamais ignorer le poison de l’antisémitisme, ni ceux qui le propagent. D’une seule voix, nous devons affronter cette haine partout où elle se produit, » a ajouté Trump.

Plus tôt cette année, le président a retiré les États-Unis de l’accord nucléaire iranien et renouvelé les sanctions imposées à la République islamique, des actions qui, a-t-il déclaré mardi soir, visaient à « assurer que cette dictature corrompue n’acquière jamais l’arme nucléaire. »

Un émissaire américain contre l’antisémitisme dans le monde

Par ailleurs, l’administration du président Donald Trump a nommé un procureur chevronné comme émissaire des Etats-Unis pour combattre l’antisémitisme à l’étranger, un poste vacant depuis deux ans.

Elan Carr, petit-fils de survivants de l’Holocauste qui a fait partie du conseil national de l’influent lobby américain pro-Israël Aipac, a été procureur adjoint à Los Angeles. Connu pour avoir poursuivi des gangs, il a été candidat républicain –malheureux– au Congrès.

« La promotion des droits humains et de la liberté religieuse, y compris en combattant l’antisémitisme partout où il existe, est une priorité de la politique étrangère des Etats-Unis », a dit le secrétaire d’Etat Mike Pompeo dans un communiqué annonçant la nomination de M. Carr.

AMIR LEVY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des Juifs religieux lors d’un rassemblement de la communauté Chabad à Crown Heights
AMIR LEVY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Elan Carr s’est immédiatement envolé pour son premier voyage à l’étranger en tant qu’émissaire, pour participer à des conférences en Slovaquie et en Belgique sur l’antisémitisme en Europe, selon le département d’Etat.

Cette nomination intervient plus de deux ans après l’arrivée au pouvoir de M. Trump, pendant lesquels des postes diplomatiques sont restés vacants.

« Pendant trop longtemps, l’administration a déçu la communauté juive à travers le monde en traînant des pieds pour attribuer ce poste crucial au moment où l’antisémitisme augmente dans le monde », a dit le démocrate Eliot Engel, qui dirige la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants, en saluant la nomination de M. Carr.

Selon un rapport du gouvernement israélien, treize juifs ont été tués dans le monde l’an dernier dans des attaques antisémites, le plus haut niveau depuis des décennies.

https://www.i24news.tv/fr

Related posts

Leave a Comment