Université Joseph Ki-Zerbo : 50 étudiants s’initient à l’entrepreneuriat à travers un camp d’idéation

Des étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo ont entamé, ce 23 juillet 2019, un camp d’idéation. Il s’agit d’un séminaire d’accompagnement à la maturation de leurs projets, qui durera trois jours. Au menu de ces journées, des formations et des partages d’expériences avec des entrepreneurs.

À l’initiative de l’incubateur digital de l’Université Joseph- Ki-Zerbo, l’Unité de formation et de recherche en Sciences exactes et appliquées (UFR/SEA) a organisé 72 heures de camp d’idéation à l’intention des étudiants. Du 23 au 26 juillet 2019, cette édition sera un espace consacré à des formations, du mentoring, du coaching et du réseautage entre les étudiants et entre les étudiants et les entrepreneurs.

Max Lamesch, chargé de mission de l’ambassade de Luxembourg

Un effectif de 50 étudiants issus des filières sciences sociales, sciences juridiques, informatique, agriculture, finances et santé y participent. Et cette première édition du camp met surtout l’accent sur les étudiants porteurs de projets d’incubation. Ce sont 20 porteurs de projets qui devront bénéficier du mentorat pour la concrétisation de leurs initiatives, avec les projets à caractère digital à l’honneur.

Ainsi, l’université et ses partenaires entendent offrir une alternative aux étudiants à la fin de leurs cursus, en leur inculquant l’esprit entrepreneurial. Il s’agit aussi de permettre à ces étudiants d’acquérir les compétences professionnelles requises sur le marché du travail. « Il est le point de départ marqué par le travail de réflexion pour la création d’entreprise », a commenté Max Lamesch, chargé de mission de l’ambassade de Luxembourg, parrain de l’édition.

Les campeurs à l’ouverture du camp

L’initiative vise à aller puiser dans les ressources humaines de l’université, les rassembler, mettre en réseau les étudiants pour qu’ils développement leurs idées et, à travers ce camp, parvenir à la maturation de ces idées.

Ainsi, le camp devra outiller les étudiants à devenir employeurs au lieu d’être employés, face à la crise de l’emploi que connaît le Burkina Faso depuis quelques temps. Cela, grâce au partage d’expériences avec les entrepreneurs prévu à cette occasion.

Les étudiants pourront présenter leurs projets au cours de ces séances en vue de recueillir les avis et l’accompagnement des mentors. Au fait, « il n’y a pas d’idée saugrenue », a rappelé Dr Aminata Sabané, présidente du comité d’organisation. « Il y a seulement une sélection d’idées répondant aux besoins du moment », a-t-elle soutenu.

Ce camp est le résultat d’une coopération bilatérale entre l’Université du Grand-Duché de Luxembourg et l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment