Tchad : cinq villageois tués par Boko Haram dans l’Ouest (autorités)

Cinq villageois ont été tués par Boko Haram dans l’Ouest du Tchad, où le groupe jihadiste multiplie les attaques meurtrières, a affirmé lundi à l’AFP le secrétaire général du département.

“Deux ont été égorgés et trois abattus par balle”, a précisé Sadick Khatir, secrétaire général du département du Lac. 

Leurs corps ont été retrouvés samedi, mais l’attaque aurait eu lieu plus tôt dans la semaine, selon une source à la préfecture locale, s’exprimant sous couvert d’anonymat. “Les villageois sont sortis des zones protégées par l’armée”, a ajouté cette source.

Autour du lac Tchad, où Boko Haram entretient des camps d’entraînement, les attaques attribuées au groupe terroriste se multiplient depuis juin 2018, aussi bien au Tchad qu’au Niger, au Nigeria et au Cameroun.

Au Tchad, début septembre, Boko Haram avait tué sept personnes en une semaine, quatre civils et trois militaires, dans cette région.

Le 14 août, une kamikaze de Boko Haram selon l’armée, avait tué six personnes en faisant exploser sa veste piégée dans la cour d’un chef traditionnel de la province.

Depuis 2015, les pays de la région luttent contre ces jihadistes au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition militaire régionale engagée autour du lac Tchad avec l’aide de comités de vigilance composés d’habitants.

Africa news

Related posts

Leave a Comment